Du mou (mais pas trop!) et des papotages avec Rémy Bernard

Rémy est moniteur d’escalade à Azium, passionné de slackline et il est également le réalisateur de la websérie « Donne moi du mou » (DMDM pour les intimes): des petites vidéos ludiques, sympathiques, qui ne se prennent pas la tête, le tout sur une thématique grimpesque donnée.  Le premier épisode consacré à la pose des pieds est sorti en mars 2016, puis vinrent le deuxième sur la peur de la chute, le troisième sur la tenue des prises et enfin le quatrième (sorti en novembre 2016) sur l’escalade en dévers. En attendant le cinquième volet, nous avons interviewé Rémy pour qu’il nous en dévoile un peu plus sur sa vision de l’escalade, ses conseils et… ses secrets de tournage!

Afin de pouvoir vous y retrouver parmi nos invités, les interviews suivent les mêmes voies: une 1ère partie escalade où les questions sont identiques pour chaque grimpeur, une 2e partie axée sur un de leur projet « alternatif », une 3e partie pour laisser place aux conseils et aux astuces. Bonnes découvertes!

GC remy bernard donne moi du mou 9
Photo by DJ Pham – Grotte des Amoureux – Rhône Alpes

Sommaire cliquable pour aller directement aux points qui vous intéressent!

Pourrais-tu te décrire en 5 mots ?
Pourquoi l’escalade ? A quel âge as-tu commencé ?
Aujourd’hui, quels sont ton « niveau » et ton « profil » (falaise, bloc, salle…) ?
Et surtout, quelle est ta philosophie concernant l’escalade ?
Des falaises/blocs/voies à nous partager ?
Tu es moniteur d’escalade à Lyon, à la salle Azium Confluence…
Avec l’explosion du nombre de SAE, as-tu remarqué une démocratisation de cette discipline?
Que pourrais-tu dire à nos lecteurs des environs de Lyon pour les inciter à venir à tes cours?
Quels sont tes conseils pour nous améliorer en tant que grimpeur?
Quels sont les « défauts » grimpe que tu voies le plus souvent avec tes élèves?
En mars 2016, tu as crée le premier épisode de la websérie « Donne-moi du mou ». Comment t’es venue cette idée?
Si tu devais définir cette websérie en quelques mots clefs… ?
Comment choisis-tu les sujets de tes vidéos?
Secrets de tournage :
– parle-nous un peu de ton équipe de tournage ?

– pourquoi avoir choisi Adrénaline comme support de « Donne-moi du mou » ?
– une révélation à nous faire sur le prochain épisode?!
Tu es aussi un passionné de slack…. Peux tu nous en dire plus ?
Et concernant le bien-être des grimpeurs, quels sont tes trucs et astuces pour ta « santé » en général ?
Que souhaites-tu ajouter comme message aux lecteurs de Gratteron et Chaussons?
Rappels…



Pourrais-tu te décrire en 5 mots ?

Transmetteur, perché, natoural (prononcé avec l’accent brézilien), capillaire, chercheur

GC remy bernard donne moi du mou 1

⇈ Sommaire ⇈


Pourquoi l’escalade ? A quel âge as-tu commencé ?

Quand j’étais gamin, j’étais fan de fantasy et je rêvais de pourfendre des dragons. Seulement adulte, je me voyais mal devenir Don Quixotte (le bouquin a clairement montré que j’allais à l’encontre de sérieux problèmes sociaux et psychologiques) alors j’ai choisi l’escalade. Il y a l’aventure, les combats, la peur donc l’occasion d’être courageux et puis surtout une fois en haut, il y a une vue magnifique et tu peux vraiment kiffer ton sandwich et ton verre d’eau.

Voilà ça c’était pourquoi, et pour la question de l’âge, quand j’étais gamin mon père m’avait initié mais je n’avais pas accroché plus que ça. Le déclic c’était en 2010, j’avais 23 ans et je venais de regarder la vidéo des Natural Games 2009 avec la voie ultime femme sur une arête ultraaaa gazeuse!! Dément!

GC remy bernard donne moi du mou 2
Photo by Sarah Gmeiner

⇈ Sommaire ⇈


Aujourd’hui, quels sont ton « niveau » et ton « profil » (falaise, bloc, salle…)?

Pour le niveau difficile de dire, comme d’hab’ quand on parle de cotation. Disons que je rôde depuis 2 ans autour du 6c/7a. Niveau pratique c’est selon les envies, pas de programme! De temps en temps en salle pour me dépenser. Plutôt de la voie et quand j’ai un mental de chips et que j’ai peur de voler je vais faire du bloc. J’aime beaucoup la grande voie, et en posant des coinceurs si possible, parce que dans terrain d’aventure il y a « aventure » et que le jeu devient plus riche.

GC remy bernard donne moi du mou 10
Photo by Sarah Gmeiner – Ardeche Slackline Meeting 2015.

⇈ Sommaire ⇈


Et surtout quelle est ta philosophie concernant l’escalade ?

Elle évolue sans cesse. Quand je m’y suis mis c’était une manière de sortir de ma zone de confort et de me lancer des défis. Donc je m’entraînais beaucoup et je me mettais dans le mal dans des voies dures le plus souvent possible. Mais à trop se forcer, on se blesse. Donc une ou deux tendinites ont fini par m’apprendre une nouvelle philosophie: « grimpe ce qu’il te plait, quand il te plait ».

GC remy bernard donne moi du mou 8
Photo by Sarah Gmeiner – Millau Midi Pyrénées

⇈ Sommaire ⇈


Des falaises/blocs/voies, que tu apprécies particulièrement, à nous partager ?

J’ai eu de fantastiques expériences de grimpe dans les Gorges du Verdon, à Presles, dans les fissures d’Annot, à Claret où j’ai appris le frisson du gros vol. Ah oui! l’Arête Ouest dans les Gorges de la Jonte! Ca été un moment de grâce dont je me souviendrais toujours, beaucoup de vent, les highlines au dessus, l’engagement entre les points…

GC remy bernard donne moi du mou 11
Photo by Sarah Gmeiner – Ardeche Slackline Meeting 2015

Rémy, tu sais qu’il existe les clip-up, les lunettes d’assurage pour tous?! ^^ Elles s’adaptent quasiment à toutes les lunettes! Plus besoin des les avoir sous les lunettes de soleil! 😉

⇈ Sommaire ⇈


Tu es moniteur d’escalade à Lyon, à la salle Azium Confluence, peux-tu nous en dire plus sur les particularités de cette salle ?

Azium est une salle située dans un quartier tout neuf de Lyon. Il y a un grand mur de 22m, plus haut mur indoor de France qui permet des belles envolées! La salle est très lumineuse grâce à un mur complet en baie vitrée. Et puis il n’y a pas que l’escalade puisqu’on a aussi un café resto, un spa, un espace de loisir enfant et une salle de réunion professionnelle. Oui oui, tout ça.

GC remy bernard donne moi du mou azium 6
Retrouvez Rémy à la salle d’Azium Confluence à Lyon!
Azium.fr

GC remy bernard donne moi du mou azium 3
Photo Azium Confluence

⇈ Sommaire ⇈


Avec l’explosion du nombre de SAE, et notamment leur implantation, comme celle d’Azium, dans un centre commercial et de loisirs, as-tu remarqué une démocratisation de cette discipline ?

Je me suis rendu compte, en étant moniteur, qu’énormément de gens ont déjà fait de l’escalade: au collège, au lycée, avec des potes, en vacances. Et s’ils n’ont pas fait d’escalade, ils ont fait de l’accrobranche ou de la via ferrata. Le grand public a tendance à confondre ces activités. Cela m’a fait prendre conscience de mon devoir d’informer sur place: l’escalade ne s’improvise pas sur la base de vieux souvenirs de collège!

GC remy bernard donne moi du mou azium 2
Photo Azium Confluence

A Azium, on a un public majoritairement orienté loisir qui cherche un sport complet, qui fait bosser le corps, l’intellect et l’émotionnel. Certain ont décidé de se mettre ou de se remettre au sport en grimpant, ou ont quitté la salle de muscu car ils n’y trouvaient plus de motivation. Aujourd’hui l’escalade devient sport olympique et « Valley Uprising » le docu sur l’escalade au Yosemite est sur Netflix France. Je pense que l’escalade est plus que démocratisée, elle devient populaire.

⇈ Sommaire ⇈


Que pourrais-tu dire à nos lecteurs des environs de Lyon pour les inciter à venir à tes cours ou tout simplement à la salle ?

On a un bel espace lumineux et propre avec des prises qui ne sont pas platrées de magnésie et de gomme de chausson. L’équipe est vraiment sympa et compétente. 😉 Et pour ce qui est de mes cours, j’essaie de préparer des séances qui amènent le grimpeur dans des situations qu’il ne rencontrera pas en grimpant seul, en autodidacte. Quand on grimpe non stop avec plein de gens différents on finit par apprendre. Quand on a moins de temps, on peut apprendre quand même avec un bon prof. Voilà 🙂

GC remy bernard donne moi du mou azium 4
Photo Azium Confluence

⇈ Sommaire ⇈


Quels sont tes conseils pour nous améliorer en tant que grimpeur ?

Il y en a mille à donner mais j’en ai un qui me tient à coeur: respectez vous! Apprenez à être à l’écoute de votre corps et de votre mental trouvez votre rythme et ne forcez pas les choses (la quête d’une vie!). Restez connecté à votre souffle autant que possible. Au moment où vous perdez cette présence, cette lucidité, faites une pause. Ca peut être 5 minutes ou 5 mois, mais rien ne sert de se cogner contre les murs.

GC remy bernard donne moi du mou 7
Photo by Sarah Gmeiner

⇈ Sommaire ⇈


Quels sont les « défauts » grimpe que tu voies le plus souvent avec tes élèves ? Et comment les résoudre ?

Pour les enfants c’est une éducation motrice et gestuelle assez générale. La plupart des exercices visent à faire comprendre que la pose des pieds mérite une attention particulière. L’appréhension face au vide, la communication avec le compagnon de cordée sont aussi au centre des cours.

Pour les adolescents et les adultes, je remarque souvent l’habitude de grimper debout. Dès que les pieds montent, tout le corps suit. Le grimpeur débutant se retrouve alors en mauvaise posture, les deux bras bloqué et dans l’impossibilité de lâcher une prise. Alors comment leur apprendre à grimper jambes pliées et bras tendus? Pas de recette miracle, seulement de l’individuel: parfois par la démonstration puis l’imitation, une bonne explication peut faire son bout de chemin. Mais c’est surtout par des exercices imposant des contraintes, grimper les pieds attachés de manière à ce qu’il soit impossible d’avoir les deux jambes tendues en même temps, ou bien donner un passage à travailler qu’il est impossible de franchir autrement.

GC remy bernard donne moi du mou 3
Photo by Sarah Gmeiner – Ardeche Slackline Meeting 2015

⇈ Sommaire ⇈


En mars 2016, tu as crée le premier épisode de la websérie « Donne-moi du mou ». Comment t’es venue cette idée et à quel public s’adressent principalement tes vidéos ?

Je suis un grand amateur d’image et de son, et en particulier de vidéos youtube. J’adore les podcast interessants et drôle avec des vrais efforts de mise en scène. Liste en vrac et non exhaustive: E-penser et DirtyBiology pour la science, le Fossoyeur de Film et Karim Debbache pour le cinéma, le Joueur du Grenier pour les jeux vidéos, les Tutos de Camille pour les cupcakes hardcore trashos etc…

Peu après mon arrivée à Azium, je me suis vu confié la mission d’animer la page facebook de la salle, et d’y mettre textes, photos et… vidéos. Je me suis dit: « Personne n’a fait ça pour l’escalade jusqu’à maintenant, allons-y, on va se marrer. » Donne Moi Du Mou en tant que tuto s’adresse aux grimpeurs qui découvrent l’univers de l’escalade et veulent de bons conseil. Mais lors de l’écriture, je cherche à ce que tous les grimpeurs puisse y trouver des clins d’oeil à la culture grimpe qui les fasse sourire.

GC remy bernard donne moi du mou azium 5
Photo Azium Confluence

⇈ Sommaire ⇈


Si tu devais définir cette websérie en quelques mots clefs… ?

Didactique, pédagogique, ludique, culture grimpe, blagues bidons.


⇈ Sommaire ⇈


Comment choisis-tu les sujets de tes vidéos? Demandes des internautes ? Ce que tu peux observer en tant que moniteur d’escalade?

Pas vraiment de règle. J’ai commencé par la pose des pieds parce qu’il me fallait un sujet simple pour un premier essai. Ca m’a chauffé alors j’ai enchaîné sur un sujet plus complexe et pour lequel j’ai une affection particulière, l’école de vol. Je me suis lancé dans « Les bases de l’escalade en dévers » car je savais quelle technique j’allais expliquer, pas de recherche à faire, il n’y avait plus qu’à écrire. Comme je fais ça en plus de mon travail de moniteur et avec les moyens du bord j’essaie toujours d’aller au plus simple.


Adrénaline – escalade : Donne-moi du mou, les… par adrenaline

⇈ Sommaire ⇈


Secrets de tournage

– Parle-nous un peu de ton équipe de tournage ?

Elle change tout le temps et se compose le plus souvent d’amis grimpeurs ou de collègue de la salle. Ce qui est drôle c’est que pour la première vidéo on était deux: un réalisateur/cadreur/acteur, et un(e) acteur/cadreur. Pour le quatrième épisode on était 4: un réalisateur/acteur/cadreur, un cadreur, un acteur, et une script. Les gros moyens! 🙂 J’ai aussi reçu une aide précieuse de mon amie Annelore, super grimpeuse qui a bossé dans le cinéma. Elle a pu m’apprendre ce que c’est qu’un plan de tournage, comment remplir une feuille de script. C’est essentiel! Surtout quand tu fais se déplacer tes potes sur leur temps libre pour t’aider dans ton travail!

GC remy bernard donne moi du mou 6
Photo Azium Confluence

⇈ Sommaire ⇈


– Pourquoi avoir choisi Adrénaline comme support de « Donne-moi du mou » ?

Quand j’ai commencé à tourner DMDM, je l’ai fait sur mon temps libre, maintenant c’est une partie intégrante de mon emploi à Azium. J’ai beaucoup de liberté dans l’écriture des épisodes et je garde en tête que le but est aussi de donner de la visibilité à la salle. Adrénaline a été choisi car cela nous permettait d’avoir une diffusion sérieuse parmi des productions de qualité.

Retrouvez toutes les vidéos sur Adrénaline:
www.dailymotion.com/adrenaline

⇈ Sommaire ⇈


– Une révélation à nous faire sur le prochain épisode?! 🙂 (date, thématique…)

Pour l’épisode 5, on s’aventure en zone glissante en traitant de la sécurité en SAE. Le but ne sera pas d’apprendre à assurer correctement mais de faire prendre conscience des pièges ou des mauvaises habitudes qui peuvent mener à un accident. Pour la date, vous aurez largement le temps de digérer le foie gras réveillon et de décuver du champagne du nouvel an 😉

GC remy bernard donne moi du mou 5
Photo Azium Confluence

⇈ Sommaire ⇈


Tu es aussi un passionné de slack…. Peux tu nous en dire plus ? Que peut apporter la pratique de l’escalade à la slack et vice versa ?

J’ai commencé les deux en même temps et j’ai alterné d’une année sur l’autre. J’ai une affection particulière pour la slackline car elle m’a permis de rencontrer des personnes magnifiques. C’est un milieu pleins de gens sensibles, qui cherchent à mieux se connaitre et font de leur mieux pour ne pas s’enfermer dans des idées fixes. Je trouve la slackline d’une pureté incroyable quand à l’exercice mental, et l’escalade infiniment plus riche gestuellement parlant.
Je pense que la slackline peut aider dans la gestion des émotions et du souffle (intimement liés), dans la proprioception en général. L’escalade te donne le physique et la gestuelle pour remonter sur la ligne en cas de chute et aussi le savoir faire pour accéder au lieu d’installation de certaines lignes.

GC remy bernard donne moi du mou
Photo by Sarah Gmeiner – Ardeche Slackline Meeting 2015

⇈ Sommaire ⇈


Et concernant le bien-être des grimpeurs, quels sont tes trucs et astuces pour ta « santé » en général ?

Je pense qu’on entend tous assez « mangez des légumes, mangez bio, buvez de l’eau, limitez le sucre et le gras, utilisez des produits naturels etc… » Je pense que ce sont de bons conseils mais ils ne parlent que d’apport extérieur et très rarement de notre vie intérieure. Je m’explique. Je parlais de l’escalade comme sport complet: athlétique, intellectuel et émotionnel. Or le corps est le réceptacle de nos émotions. Dans le meilleur des cas, les émotions nous traversent simplement. Parfois en passant elles tordent, elles abîment, elles restent coincées et pourrissent là en attendant qu’on les fasse sortir. Elles se manifestent ensuite de mille manières différentes, dont « la blessure bête » fait partie je pense (la fracture, l’entorse, la tendinite, la poulie…)

GC remy bernard donne moi du mou 12
Photo by Sarah Gmeiner – Le baou de Saint Jeannet.

La pratique de l’escalade peut mettre en jeu des émotions puissantes qui entrent en résonance avec notre histoire. Je suis quelqu’un de prudent et mes blessures ont toujours été liées à des émotions fortes broyant un corps déjà fatigué par l’entraînement. Alors ma réponse, c’est de prendre du temps temps pour creuser en moi et mieux me connaitre, par le biais d’une thérapie, de la méditation, de la spiritualité… Je m’aventure ainsi dans des « endroits » qui font aussi peur qu’un plat fuyant 5m au dessus du dernier point! Mais j’en ressort toujours plus solide, plus stable, plus fort. Et ça se ressent (entre autre) dans mon escalade, plus relâchée, plus intuitive, plus fluide… Et puis, croyez le ou pas, mais ça aide bien à guérir les tendinites!

A part tout ça, je privilégie les bières belges en fin de session 😉

⇈ Sommaire ⇈


Pour finir, que souhaiterais-tu ajouter comme message aux lecteurs de Gratteron et Chaussons?

Grimpez bien, prenez soin de vous et de ceux que vous aimez et passez tailler le bout de gras sur internet, à Lyon, à Azium, ça fera bien plaisir! 🙂

GC remy bernard donne moi du mou azium 8
Photo Azium Confluence

⇈ Sommaire ⇈

 

♧ Pour rappels ♧

Les informations décrites plus haut sont mises à votre disposition à titre informatif. Elles sont la synthèse de lectures de différents ouvrages et du savoir-faire de Rémy Bernard. Elles ne sauraient en aucun cas constituer une information médicale, ni même engager notre responsabilité.
Si vous réalisez des recettes présentées sur ce blog, Gratteron et Chaussons décline toute responsabilité quant aux éventuelles allergies ou mauvaises manipulations. Veillez à prendre toutes les précautions d’usage. De plus, ce blog ne possède pas de visée thérapeutique; il aide seulement au mieux-être et à l’entretien de sa santé, veuillez consulter votre médecin, votre pharmacien ou autre professionnel de santé si vous avez le moindre doute. Il n’est pas dans l’intention du blog Gratteron et Chaussons de poser des diagnostics ou de remplacer une consultation. Il décline toute responsabilité dans les cas d’auto-prescription sans l’autorisation préalable d’un professionnel de santé.

Bonne grimpe !

logo gratteron et chaussons

⇈ Retour en haut ⇈

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *