Cueillette au pied des voies: Lotier corniculé – Lotus corniculatus

Pendant la période estivale, en vous dirigeant vers une falaise dans les alpages ou près d’une prairie de fauche, vous ne pourrez pas manquer des tapis de petites fleurs jaunes. Le lotier corniculé est relativement commun mais il est peu usité aujourd’hui en tant que médicinale, sans doute à cause d’une certaine toxicité s’il est absorbé de façon importante et/ou prolongée. Mais en respectant des petites règles toutes simples, c’est une plante que nous apprécions beaucoup chez Gratteron et chaussons. Les propriétés médicinales du lotier furent découvertes de façon fortuite en 1948 par le docteur Henri Leclerc. Re-découvrez, vous-aussi, ses bienfaits, des anecdotes et certaines de ses utilisations dans cette fiche!

GC - escalade medicinale - cueillette - lotier corniculé lotus corniculatus - ivan olivier photographies (2)

Le lotier de cet article a été cueilli en Ariège: sur le sentier de la chapelle Saint Barthélémy à Larcat, avec une vue superbe sur le Quié de Sinsat (pour les fins connaisseurs 😉 ) , et au rocher-école du Rulhe.

ღ Un peu de botanique

lotier cornicule - herbier planche identification lindman
Herbier et planche d’identification Linnemand

Nom(s) commun(s): Lotier corniculé, Pied de poule, Sabot de la mariée, Fourcette, Trèfle cornu, Pantoufle du petit Jésus, Petit sabot, Cornette
Nom latin: Lotus corniculatus
Famille: Fabacées
Partie récoltée: Parties aériennes fleuries (feuilles + fleurs)
Lieux: prairies, pelouses sèches, alpages, prairies de fauche, talus…
Brève description: Le lotier est une herbacée vivace, 10 à 40 cm de hauteur. Peu rameuse. Feuilles alternes avec 3 folioles + 2 stipules à leur base un peu plus pointues. A première vue, on peut croire que le lotier possède 5 folioles. Fleurs papilionacées typiques de cette famille, de couleur jaune soleil, avec une touche de rouge, visible notamment sur les boutons floraux ou à l’intérieur des fleurs épanouies. Les fleurs sont portées par des pédoncules axillaires, de juin à aout. Tige couchée à sa base. Les fruits sont des gousses assez fines, ressemblant à des petites cornes, noires à maturité et avec une petite « aiguille » à leur extrémité. A ne pas confondre avec d’autres plantes…!

♧ Le lotier est une plante bio-indicatrice des sols: il indique souvent des sols légers, drainants et très secs pendant la période estivale.

GC - escalade medicinale - cueillette - lotier corniculé lotus corniculatus - ivan olivier photographies (10)

ღ Principales propriétés médicinales (parties aériennes)

Calmant nerveux tout en conservant la lucidité (périodes d’examen, fatigues nerveuses, début de burn out…)
ツAntispasmodique
ツSédatif et légèrement narcotique
ツDiminue l’anxiété, l’angoisse
ツPropriétés oestrogéniques d’après MA. Mulot
D’après notre expérience: Très bien  contre les réveils nocturnes et pour avoir un sommeil plus réparateur. A essayer pour les palpitations, sensations d’emballement avant de faire un malaise vagal par exemple…?
D’après l’ELPM: Plante calmante et très douce, le lotier corniculé est utilisé contre la plupart des états nerveux et spasmodiques. Il permet de calmer les sensations d’énervement, les palpitations et tous les états incontrôlables tout en conservant l’esprit clair.

Quelques constituants actifs pour les fins connaisseurs: Les fleurs du lotier contiennent des hétérosides cyanogénétiques (produisant de l’acide cyanhydrique) et des flavonoïdes. Les feuilles contiennent des tanins.

ToxicitéVoir plus bas sur les usages et les précautions à prendre. Les fleurs étant bien pourvues en acides cyanhydriques, il est conseillé de ne pas abuser du Lotier corniculé et de le consommer avec prudence. D’après Michel Pierre, le Lotier corniculé est « utilisé depuis très longtemps comme calmant et somnifère. Or, la posologie recommandée à l’époque pouvait se révéler mortelle si elle était prise sur une longue durée. »

GC - escalade medicinale - cueillette - lotier corniculé lotus corniculatus - ivan olivier photographies (7)

ღ Quelques usages et utilisations…. et pas que pour les grimpeurs !

ツ compléments alimentaires: extraits, poudres….

Sous forme d’extrait fluide par exemple. Référez-vous à la posologie des fabricants. Les autres formes (poudres, gélules) ne sont pas forcément intéressantes. Les compléments alimentaires en tant que tels ne sont pas justifiés pour le lotier. Préférez l’utiliser en tant que médicinale sur une courte période.

GC - escalade medicinale - cueillette - lotier corniculé lotus corniculatus - ivan olivier photographies (14)

ツalcoolature et teinture-mère

Voici notre préparation galénique préférée pour le lotier! Chez Boiron, ils recommandent la TM de lotier pour les spasmes des dystonies neurovégétatives et digestives. Si vous cueillez le lotier, il est très facile de réaliser votre propre alcoolature! Pour notre part, vu qu’il est maintenant quasi impossible, de se procurer de l’alcool pur, nous utilisons du rhum à 55°. Pour le lotier, nous réalisons une alcoolature au 1/5 de plantes « quasi-fraîches », en vase clos, à l’abri de la lumière et de la chaleur, pendant 15 jours. Nous filtrons le plus finement possible puis nous mettons en flacon. (Plus d’infos sur les alcoolatures ICI et sur les procédures, allez faire un tour chez Christophe)

D’après notre expérience, cette alcoolature fonctionne très bien sur les réveils nocturnes et pour des sommeils plus réparateurs. 25 gouttes dans un peu d’eau avant de se coucher. Ne pas dépasser une semaine consécutive.

GC - escalade medicinale - cueillette - lotier corniculé lotus corniculatus - ivan olivier photographies (1)
25 gouttes le soir dans un peu d’eau avant d’aller se coucher 😉 Ne pas utiliser sur du long terme!
ツ Infusions, décoctions

Plusieurs herboristes, tels que Marie-Antoinette Mulot ou François Couplan, préconisent de prendre une infusion pendant 10 jours, de faire une fenêtre thérapeutique de 10 jours, puis de reprendre 10 jours…etc. Par principe de précaution pour la toxicité de la plante. Nous vous dévoilons 2 synergies d’infusions ci-dessous. La première nous a été donnée par l’ELPM et la 2e est une synergie de Gratteron et Chaussons.

ELPM: Aspérule + Lotier corniculé + Aubépine. Pour l’irritabilité, le stress, le vague à l’âme le « j’sais pas c’que j’ai mais j’vais pas bien »

G&C: A quantités égales: Camomille romaine + Verveine citronnée + Lotier corniculé + Aspérule odorante + Fleurs de Tilleul. Pour calmer la nervosité, trouver le sommeil plus facilement après un repas un peu chargé et/ou une journée un peu stressante. 1 cuillère à soupe du mélange pour un mug. Mettre les plantes dans l’eau froide, porter à ébullition. Arrêter le feu et laisser infuser pendant 10 minutes. 1 à 2 tasses par jour après les repas, notamment avant le coucher. 10 jours maximum.

GC - escalade medicinale - cueillette - lotier corniculé lotus corniculatus - ivan olivier photographies (6)
Synergie d’infusion – A prendre sur 10 jours, puis arrêter 10 jours.
ツ Homéopathie

D’après Sylvie Fondère, pharmacienne spécialisée en homéopathie, le lotier en basse dilution est utile pour les palpitations, les angoisses, les insomnies et les dépressions. Vous supprimez, par ce biais, toute sorte de toxicité. 😉 Renseignez-vous plus amplement auprès de votre pharmacien/médecin homéopathe.

GC - escalade medicinale - cueillette - lotier corniculé lotus corniculatus - ivan olivier photographies (11)
Attention! Le lotier ne doit pas être confondu avec d’autres espèces!!! Regardez notamment bien ses feuilles: 3 folioles et 2 stipules.
ツ usages culinaires

Vous l’aurez compris, nous vous déconseillons fortement de consommer du lotier… Celui-ci doit être exclusivement utilisé pour ses propriétés médicinales, en petites quantités et sur de courtes périodes.

GC - escalade medicinale - cueillette - lotier corniculé lotus corniculatus - ivan olivier photographies (13)
Ne ramassez pas que l’extrémité florale, cueillez également les feuilles!
ツ usages externes

D’après Marie-Antoinette Mulot, le lotier est également astringent et cicatrisant. Pour notre  part, nous utilisons d’autres plantes plus connues dans ces domaines…

GC - escalade medicinale - cueillette - lotier corniculé lotus corniculatus - ivan olivier photographies (12)
Ne cueillez que si vous êtes certains! A ne pas confondre avec la coronille par exemple…
ツ usages vétérinaires

D’après François Couplan, le lotier est utilisé contre les parasites intestinaux des ruminants. Veillez cependant à faire suivre les animaux par un vétérinaire spécialisé et avéré dans les remèdes alternatifs complémentaires (galénique, posologie…etc) car sa toxicité n’est pas des moindres avec les bovins, ovins, caprins. Voir la fiche végétox ICI.

GC - escalade medicinale - cueillette - lotier corniculé lotus corniculatus - ivan olivier photographies (15)

– Toxicité –
attention Les fleurs, principalement, contiennent une bonne proportion d’hétérosides cyanogénétiques produisant de l’acide cyanhydrique. Elles sont donc toxiques si elles sont consommées en grandes quantités (dans certaines littératures, il est indiqué que 15 tasses par jour peuvent être mortelles) et/ou en usage continu. Cependant, n’ayez donc pas peur de cueillir le lotier, notamment pour ses propriétés sur le sommeil, mais par principe de précaution, vous n’en ferez pas d’usage prolongé et vous retiendrez la règle de 10: 10 jours de prise – 10 jours d’arrêt. Vous pouvez aussi l’utiliser en synergie et non seul (sa concentration sera alors amoindrie), comme il est indiqué dans nos recettes d’infusions au-dessus.

– Contre-indications
D’après Marie-Antoinette Mulot, le Lotier possède des propriétés oestrogéniques. Par précaution, vous éviterez de l’utiliser s’il y’a des antécédents de maladies hormonales ou de cancers hormono-dépendants par exemple.

– Bonnes pratiques
(Re) Lire la FAQ sur les plantes médicinales.

– Rappels importants –
Les informations décrites plus haut sont mises à votre disposition à titre indicatif et informatif selon leurs propriétés traditionnellement reconnues. Elles sont la synthèse de lectures de différents ouvrages scientifiques ou traditionnels réputés ainsi que de différentes formations/expériences personnelles. Elles ne sauraient en aucun cas constituer une information médicale, ni même engager notre responsabilité. Ne cueillez jamais une plante sans être certains que c’est la bonne (les confusions de plantes peuvent être sources d’empoisonnements sévères) et respectez toujours une charte de bonne cueillette!
Si vous réalisez des cueillettes, recettes présentées sur ce blog, Gratteron et Chaussons décline toute responsabilité quant aux éventuelles allergies ou mauvaises manipulations. Veillez à prendre toutes les précautions d’usage. De plus, ce blog ne possède pas de visée thérapeutique; il aide seulement au mieux-être et à l’entretien de sa santé, veuillez consulter votre médecin, votre pharmacien ou autre professionnel de santé si vous avez le moindre doute. Il n’est pas dans l’intention du blog Gratteron et Chaussons de poser des diagnostics ou de remplacer une consultation. Il décline toute responsabilité dans les cas d’auto-prescription sans l’autorisation préalable d’un professionnel de santé.

Bonne grimpe et bonne cueillette !logo gratteron et chaussons

Principales sources: Formation herboristerie ELPM – Le petit larousse des plantes qui guérissent (éd. Larousse) – Secrets des plantes (Michel Pierre) – Secrets d’une herboriste (Marie-Antoinette Mulot) – L’herboristerie (Patrice de Bonneval) – Site d’Andrée Fauchère – Site de Créapharma – Site de Thérapeutes magazine – Site de Rebelle Santé – Enquête de Santé n°26 – Site de Végétox

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *