Les falaises des Dolomites – Italie

Les Dolomites… Quel grimpeur n’a jamais entendu parler de ce massif emblématique? Riches d’histoires et de légendes, ces hautes montagnes ont de tous temps suscitées convoitises et performances. Longtemps appelées les « Monti Pallidi », les « Montagnes Pâles », c’est Nicolas Théodore de Saussure qui en 1792 a donné le nom de « Dolomites » en hommage à Déodat Gratet de Dolomieu. Ces deux hommes sont les premiers à découvrir et décrire plusieurs minéraux comme l’Analcime, l’Emeraude, la Célestine, l’Anthacite et bien sûr, la Dolomie.

Les Dolomites ont toujours eu un impact énorme sur l’imagination de ceux qui les ont vues et personne n’a pu rester indifférent à leur charme indescriptible. Le Corbusier disait d’ailleurs d’elles qu’elles sont « la plus belle œuvre architecturale du monde ». Nous avons voulu nous aussi les découvrir et nous sommes donc partis 1 semaine fin septembre 2018 dans ce joyau des Alpes!

Italie - Dolomites© Ivan Olivier Photographie (39)
Merle à plastron sur la Dolomie – Cinque Torri

Définition pour les fins connaisseurs: La Dolomie, n.f : est une roche sédimentaire carbonatée composée d’au moins 50 % de dolomite, c’est-à-dire d’un carbonate double de calcium et de magnésium, de composition chimique CaMg(CO3)2, qui cristallise en prismeslosangiques (rhomboèdres).

Italie - Dolomites© Ivan Olivier Photographie (10)
Vue sur Le Pale de Gerda depuis le Passo di Valparona

 Si l’on ajoute la couleur, du blanc, du gris, du jaune et du rose au couchant pour la roche et le vert des pâturages ou des forêts, on obtient ce qui est généralement considéré comme l’un des plus beaux paysages de montagne du monde. Des paysages de carte postale. Paysage unique qui a valu aux Dolomites d’être inscrites au patrimoine mondial de l’UNESCO en 2009.

« Les Dolomites sont largement considérées parmi les paysages de montagne les plus attrayants au monde. Leur beauté intrinsèque découle d’une variété de formes verticales spectaculaires telles que les pinacles, les flèches et les tours qui contrastent avec les surfaces horizontales telles que les saillies, les falaises et les plateaux. Ces montagnes incroyables s’élèvent abruptement à partir de vastes dépôts de strates et de collines plus douces. Les contrastes entre les surfaces claires des roches nues et les forêts et pâturages situés en dessous offrent une grande diversité de couleurs. Les montagnes s’élèvent en pics entrecoupés de gorges, restant isolées à certains endroits mais formant des vues sans bornes dans d’autres. Des falaises rocheuses s’élèvent ici sur plus de 1 500 m. et ils sont parmi les plus hauts murs de calcaire trouvés dans le monde. Le paysage caractéristique des Dolomites est devenu l’archétype du « paysage dolomitique ». Les pionniers de la géologie ont été les premiers capturés par la beauté des montagnes. Leurs écrits et leurs œuvres picturales et photographiques ultérieures soulignent encore plus l’attrait esthétique du bien. « 

(Déclaration de valeur universelle exceptionnelle, Comité du patrimoine mondial, Séville 26.06.2009)

Italie - Dolomites© Ivan Olivier Photographie (43)
Vue sur Cortina d’Ampezzo, la Ponta Negra et l’Agaonon depuis les Cinque Torri

18 sommets dépassent les 3000 m et le plus haut, la Marmolada, se hisse à 3343 m. Et question rocher, quel que soit votre niveau (surtout à partir du 6), vous serez comblé ! Pour la petite histoire, nous sommes arrivés de nuit au cœur des Dolomites. Et dès le 1er matin, un givre incroyable recouvrait tout et nous avions 2 petits degrés dans le camion… Mais la vue de ces hautes falaises tout autour de nous nous a rapidement réchauffés! Ici, où que vous soyez, vous voyez toujours des sommets 🙂

Mais ce n’est pas seulement le nombre de voies qui attire les grimpeurs du monde entier: grimper dans les Dolomites c’est grimper dans l’un des plus beaux endroits du monde, au cœur d’un environnement naturel préservé (ici je ne parlerai pas des routes empruntées tous les jours par d’innombrables voitures de sport de luxe et du nombre incroyable de remontées mécaniques…) offrant aux visiteurs des paysages indescriptibles et des sensations inoubliables.

E. Hemingway, qui avait déjà visité un grand nombre de lieux, avait écrit dans une lettre à E.Walsh: « Cortina d’Ampezzo est le meilleur endroit sur terre. Les gens y sont trop bons et droits. C’est le plus beau pays que je n’ai jamais visité ».

Italie - Dolomites© Ivan Olivier Photographie (91)
Passo Falzarego vue du ciel

ღ Présentation, situation et promenade

 

 

Carte des Dolomites – UNESCO

Si je devais résumer ma vision des Dolomites, je dirais que « ce sont vraiment des montagnes pour tous. Des sommets fantastiques émergent des verts pâturages et des vastes forêts de sapins et de mélèzes. À mesure que le soleil se lève puis s’abaisse à l’horizon, les faces changent de couleur en continu, du rose pâle de l’aube au rouge ardent du coucher du soleil« .

Ces montagnes sont situées dans le nord-est de l’Italie, entre la frontière autrichienne au nord et la vaste plaine de Vénétie au sud. Plus précisément, elles se situent sur trois régions au nord de l’Italie, la Vénétie, le Trentin-Haut-Adige et le Frioul-Vénétie Julienne. La région des Dolomites s’étend entre les provinces de Belluno, Bolzano, Trento, Udine et Pordenone.

Italie - Dolomites© Ivan Olivier Photographie (92)
Vue du Lagazuoi Gran depuis le Lagazuoi Piz – 1ère neige

Les Dolomites couvrent une superficie de plus de 90 km du nord au sud et à 100 km d’est en ouest. Elles se composent de 15 massifs de montagne distincts (imaginez donc le nombre de voies d’escalade, de classiques, de randonnées ou de via-ferrata!), chacun atteignant environ 3000m d’altitude. Ces massifs sont séparés par des rivières, des vallées et des cols que vous prendrez obligatoirement pour changer de spots.

« Ici votre trajet n’est plus compté en heures de route mais en nombre de virages 😉 »

Des pages importantes de l’histoire de l’escalade ont été écrites sur ces montagnes (Claudio Barbier, Emilio Comici, Georges Livanos, Paul Preuss, Gaston Rebuffat, Hans Dülfer, Lionel Terray, Jean Couzy, Ricardo Cassin, Gian Battista Piaz, Jean Franco, Maurice Herzog, Edouard Frendo, Emil Solleder et Gustl Lettenbauer…et tant d’autres qu’il est impossible de les citer tous…) Il existe de nombreux itinéraires des Dolomites qui continuent d’être le foyer de très forts alpinistes ou grimpeurs. Un véritable terrain de jeu du novice au grimpeur expérimenté. 

Il existe des voies dans presque toutes les cotations, dans tous les styles et chaque grimpeur, trouvera parmi ces montagnes une voie adaptée à ses capacités. Ici dans les Dolomites vous avez le choix entre une voie de 1500m ou une couenne de 35m. Du 3sup au 9a, de l’itinéraire classique à la voie la plus moderne, de la face la plus lisse ou aux énormes surplombs, vous êtes dans l’infini des possibilités de l’escalade. L’histoire n’a pas finie d’être écrite dans ce territoire. 

Italie - Dolomites© Ivan Olivier Photographie (64)
En montant au Lago di Cavia – vue sur la Cima Dell Uomo

Au niveau du climat, les Dolomites sont généralement chaudes et reçoivent moins de précipitations que les régions alpines d’Autriche, de Suisse et de France. Les pluies vient généralement du sud et du sud-ouest. Le vent du nord apporte généralement du beau temps. Comme dans toutes les zones de montagne, les conditions météorologiques peuvent changer soudainement, en particulier en juillet et en août où les orages sont plus fréquents. De septembre à octobre, le temps est généralement clair avec des nuits très fraîches (pour nous il a gelé chaque nuit!) et des chutes de neige sur les plus hauts sommets en cas de mauvais temps (nous avons eu la neige le dernier jour lors d’une rando). Durant ces mois, les feuillus et les mélèzes changent de couleur et les bois prennent des couleurs spectaculaires.

Italie - Dolomites© Ivan Olivier Photographie (96)
Premières neiges – Zima de Fouzargo

ღ Rocher et Escalade

Dans cet article nous n’allons pas aborder les grandes voies des Dolomites mais les falaises sportives que nous avons visitées. Quand on parle du massif des Dolomites les personnes pensent généralement « grandes voies », « engagement »… alors qu’il existe au moins 54 falaises disséminées, qui méritent aussi d’être visitées!

Une des principales caractéristiques de l’escalade dans les Dolomites est avant tout la verticalité à laquelle nous sommes confrontés y compris dans les itinéraires les plus faciles! Les lignes classiques louvoient souvent entre les surplombs pour suivre les lignes de faiblesse avec des traversées aériennes. Ambiance assurée, même en couenne!

Italie - Dolomites© Ivan Olivier Photographie (44)

Ici pas de concrétion, pas de colonnette, mais des trous, des aplats, des dièdres et des fissures. Vous trouverez des faces jaunes (après constat, souvent patinées), rouges, grises ou noires avec une roche aux multiples formes. Plus de 6000 voies d’escalades ont été créées dans les Dolomites, il est certain que vous trouverez votre bonheur! Le caillou n’est pas toujours solide et les chutes de pierres sont fréquentes. L’équipement est certes, éloigné, mais pas risqué! Généralement, le point est placé de façon à clipper sur des bonnes prises. Pour les cotations, par contre, c’est un peu plus archaïque. Nous avons souvent remarqué, à notre humble niveau, que les voies « faciles » étaient sous-cotées alors que les voies plus dures étaient légèrement « sur-cotées ». Il faut y aller pour s’en rendre compte!

Durant notre séjour nous avons grimpé sur 4 falaises différentes et visités 9 secteurs.

Falaise Crepe Oucera Alti 

Cette falaise est la première que nous avons visitée. Et celle où nous sommes restés le moins longtemps car notre petit Limy Squirrel nous a fait une belle frayeur!

Le Crépe de Oucèra Alti peut-être considérée comme « La falaise sportive » de Cortina du fait de sa proximité, de son accès rapide et de la cotation moyenne des voies dans le 6b-6c. Le rocher est une dolomite travaillée, solide, riche en écailles et en trous. Il offre une grande variété de prises de vues sur un mur vertical, légèrement surplombant ou extrêmement surplombant.

Italie - Dolomites© Ivan Olivier Photographie (4)
La falaise de Crépe de Oucera Alti

Crèpe de Oucèra Alti fut découverte et équipée dans les années 2000, l’espacement entre les plaquettes est correct et convient à la difficulté et aux cheminements des différentes voies. 5 secteurs composent cette falaise, nous n’en avons visité que 2 faute de temps (notre mission était de trouver un garagiste avant la nuit!).

Le secteur A comporte à lui seul 39 voies avec une majorité de 6b/+ mais comporte aussi des voies de plusieurs longueurs. C’est une belle face verticale avec un rocher sain. Une belle découverte. Une très belle falaise pour se mettre dans le bain!

ツ EXPOSITION:

La falaise est exposée plein Sud. A l’ombre des arbres elle est idéalement située.

ツNOMBRE ET LONGUEURS DE VOIES

A ce jour, cette falaise compte 81 voies pour une hauteur de 12 à 40m. Ajouté à la beauté particulière de certaines longueurs, à la commodité de l’accès et de l’exposition, sa fréquentation est quotidienne!

ツ COTATIONS:

Les voies présentent des difficultés allant du 5a au 8a+.  Tous les cotations sont bien représentées avec une grande majorité des voies entre 6a et 7c.

ツPOUR ACCÉDER AU PARKING :

Pour se rendre à cette falaise, prendre la RN 638 en direction de Passo Giau. Au carrefour avec Pocol, prendre à gauche direction Passo Giau. Après 4 kms, se garer à gauche sur un parking de départ de randonnées (nous avons fait la randonnée qui monte au Lago de Fedèra avec en prime une magnifique vue sur les Cinque Torri et le Tofana de Rozes).

Italie - Dolomites© Ivan Olivier Photographie (3)
Eglise de Cortina d’Ampezzo
ツMARCHE D’APPROCHE :

A l’opposé du parking, se trouve la falaise en prenant un sentier qui part légèrement sur la droite.  Le premier secteur est rapidement visible, 3 minutes de marche.

ツQuelques noms de voies réalisées

Secteur  « A »

  • Delirio cosmico, 6a
  • Latte Acido, 6b+

Secteur  « B »

  • La rampa, 5a

ღ Falaise Sass de Stria

C’est sur cette falaise que nous avons vu pour la première fois les vestiges de la guerre. La falaise de Sass de Stria est plus connue pour son « Spigolo », c’est à dire  son « arête » sud visible depuis le col de Passo Falzarego. Les voies situées à sa base sont intéressantes pour des familles ou des grimpeurs novices voulant découvrir les Dolomites. Ici vous êtes au cœur des Dolomites, des balades sont proches ainsi que des via ferrata  ou encore le téléphérique du Passo Falzarego qui vous mène aux grands vestiges de la guerre.

Cette falaise est l’une de premières à être équipée. C’est l’armée « Alpini » qui équipa le spigolo sud. Le secteur du bas fut équipé par des guides locaux pour avoir « une des falaise les plus faciles des Dolomites. Cette face est une belle dalle lisse, légèrement inclinée présentant des trous et des fissures. Ici c’est le lieux idéal pour commencer à poser ses propres protections dans des voies en 4. Par contre certains 5a sont plus compliqués dans la lecture (et dans la patine) que des 6a!

Italie - Dolomites© Ivan Olivier Photographie (14)
Depuis le parking – Sass de Stria
ツ EXPOSITION:

La falaise est plein Est. Elle passe à l’ombre vers 15h.

ツNOMBRE ET LONGUEURS DE VOIES

30 voies sont équipées à ce jour. Les longueurs de voies varient entre 14 et 40m, toutes équipées sur broches.

ツ COTATIONS:

« Une des falaise les plus facile des Dolomites ». Et c’est le cas! 30 voies entre le 4 et le 6a et une voie en 7b+!

GC - gentiane - dolomites
Gentiane ciliée à la lumière bleutée du soir
ツPOUR ACCÉDER AU PARKING :

Pour se rendre à la falaise, de Passo Falzarego, prendre en direction de Passo Valparola. Après 1km, un parking se trouve à gauche derrière un gros rocher. La falaise est largement visible en contre-bas depuis la route. Les vestiges de la guerre sont présents dans le chaos.

ツMARCHE D’APPROCHE :

Suivre la falaise à vue en descendant dans le chaos. De nombreuses sentes vous mènent aux pieds de la falaise.

ツQUELQUES NOMS DE VOIES RÉALISÉES
  • Friends, 4
  • Blowing in the wind, 5c
  • Super trombetta, 6a
  • Welcome in Padania, 4

 

ღ Falaise Cinque Torri

Cet ensemble de tours posées à 2361m d’altitude, à la variété infinie de formes et de tailles, est la définition parfaite de l’ambiance des Dolomites! C’est en le voyant lors d’une randonnée que nous avons décidé d’y aller poser nos chaussons! Et nous n’avons pas été déçus du voyage!

Italie - Dolomites© Ivan Olivier Photographie (29)
Les Cinque Torri depuis Ciadenes en montant au Lago de Federa

Hors saison estivale, il est possible de monter en voiture au pied des Cinque Torri. C’est ce que nous avons fait. Quelques places permettent de passer la nuit sous ce massif imposant. Si vous décidez d’aller vous garer là-haut, soit vous partez tôt le matin, soit il vous faut arriver le soir car le nombre de place est limité, surtout pour être à plat!

« Mais il n’y pas que 5 tours! » C’est un chaos entier de blocs, de tours, de pics plus ou moins hauts éparpillés ici et là sur cette colline, dans les près verdoyants. Connu principalement pour ses voies de plusieurs longueurs et les randonnées aux alentours, les voies d’une longueur présentent un attrait certain mais surtout vous éloignent des cordées qui se suivent à la queue-leu-leu! C’est un site connu, hyper connu, fréquenté, hyper fréquenté. L’accès est très court et l’ambiance est rapidement au rendez-vous!

Contrairement aux grandes voies du coin qui nécessitent de l’équipement supplémentaire, les voies d’une longueur ont un équipement correct sur plaquettes. Attention à l’éloignement dans certaines voies, surtout dans les cotations accessibles. La découverte du Cinque Torri est toujours une expérience unique. Nous avons visité tous les secteurs en fonction de la course du soleil. Il faisait très chaud au soleil, par contre à l’ombre c’était doudoune! Il faudrait organiser un séjour entier sur les Cinque Torri tellement les possibilités et la beauté du site sont grandioses!

Italie - Dolomites© Ivan Olivier Photographie (36)
Impressionnant et majestueux chaos de faces verticales

Les faces sud présentent une couleur jaune avec principalement des fissures et un rocher fracturé, assez patiné. Les faces nord sont plus grises, plus verticales avec de nombreux trous.  Attention quand même à la qualité du rocher et aux cordées au dessus de vos têtes, il n’est pas rare d’entendre « pierres » un peu dans toutes les langues :). Pour l’anecdote, la seule fois où nous avons entendu parler français c’était pour signaler une chute de blocs!

ツ EXPOSITION:

Toutes! Vous pouvez grimper en fonction du rythme du soleil 🙂

ツNOMBRE ET LONGUEURS DE VOIES

152 voies sont équipées et reparties sur 18 secteurs pour des longueurs allant de 10 à 30m.

ツ COTATIONS:

Ici les cotations vont du 3 au 8b, la moyenne des cotations se situe dans le 6a+.

ツPOUR ACCÉDER AU PARKING :

Pour se rendre en voiture au pied du massif, de Passo Falzarego ou de Cortina, prendre la direction Cinque Torri puis la suivre jusqu’au refuge. Attention cette route est étroite et monte tout du long, seules les voitures ou les petits vans sont autorisés.

ツMARCHE D’APPROCHE :

Rien de plus facile, il suffit de suivre les sentiers qui font le tour des Cinque Torri! De là, tous les secteurs sont accessibles et visibles! Les premiers secteurs sont accessibles en 5 ou 10 minutes.

Italie - Dolomites© Ivan Olivier Photographie (51)
L’époque des colchiques…
ツQUELQUES NOMS DE VOIES RÉALISÉES

Secteur  « B, Torre Inglese »

  • sans nom, 5a+
  • sans nom, 6a

Secteur  « D, Torre Quarta Back »

  • Yu, 6b
  • Indios, 6a
  • Coscia, 6a

Secteur  « G, Torre Grande Cima South »

  • Variante direttissima, 7a

Secteur  « H, Torre Grande Cima West »

  • Chiaro di Luna, 6a+ – A faire pour ceux qui aiment les belles dalles bien verticales et sur réglettes!

ღ Falaise Col Rodela

Ce fut la dernière falaise que nous avons visitée, en changeant de zone géographique, pour aller voir la Marmolada, plus haut massif des Dolomites avec son sommet (La Punta Penia) culminant à 3342m « La reine des Dolomites ». Une vue panoramique grandiose qui boucle ce voyage hors normes. En montant à Passo Sella, point de départ de votre journée, vous vous rendrez compte rapidement de la multitudes d’activités pratiquées dans cette zone. Parapentistes, Vttistes, randonneurs, grimpeurs. Ici il y a du monde sur terre et dans le ciel! 

Italie - Dolomites© Ivan Olivier Photographie (82)
Col Sella – vue sur la Marmolada et son glacier à gauche

Du parking il ne faut pas se décourager de la marche d’approche. Certes, c’est une bavante, une montée courte mais raide qui mène à la gare d’arrivée du Téléporté de Col Sella. Là c’est le défilé des parapentistes! Montés depuis Canazeî, ils décollent autour de la falaise. Un ballet de voiles multicolores vous enveloppe toute la journée! Dans le Verdon, il y a les Basejumpers, ici ce sont les parapentistes qui passent à 10m de nous! Ambiance garantie! 

La falaise, située sous la gare et le refuge, se compose de 5 secteurs. Là, les cotations sont sèches! Vraiment sèches! Certes, l’éloignement des points peut faire jouer le mental mais sur le secteur Funivia il ne faut pas s’attendre à faire des perfs! La première voie en 5a nous a bien refroidie! C’est l’une des premières falaises équipées dans les Dolomites et ça se ressent au niveau de la patine de certaines voies. Ici les voies sont techniques sur petites prises où la lecture et l’anticipation sont de rigueur! Nota: Même si c’est une ancienne falaise, le caillou bouge toujours et nous avons fait partir des blocs, donc méfiance!

En voyant du monde partir sur la via-ferrata du site, nous avons décidés de l’emprunter pour retourner au van. Un grand moment épique! Celle-ci est lustrée, patinée, glissante… tous les adjectifs qui peuvent définir « lisse »… Elle n’est pas longue heureusement mais nous n’avions jamais vu un caillou pareil, tel un miroir!

ツ EXPOSITION:

Ouest, Sud et Est. c’est un cirque! Ici vous prenez le soleil du matin au soir avec en prime une vue grandiose!

ツNOMBRE ET LONGUEURS DE VOIES

57 voies sont équipées sur plaquettes. Les longueurs de voies vont de 20 à 60m.

ツ COTATIONS:

Les cotations vont du 3 au 7b+, avec une majorité de 4, de 6a+ et de 7a!

ツPOUR ACCÉDER AU PARKING :

De Canazei, prendre la route qui mène à Passo Sella. Le parking est payant, 5 euros. C’est le seul parking que nous avons du payer.

ツMARCHE D’APPROCHE :

Du parking, prendre la piste en direction du téléporté. Passer la gare d’arrivée pour descendre sous les câbles en allant à droite. La falaise est visible à droite légèrement au dessus. 30 minutes depuis Passo Sella.

GC - edelweiss - dolomites
Grimper au milieu des edelweiss…
ツQUELQUES NOMS DE VOIES RÉALISÉES

Secteur  « A, Funivia »

  • Per I brocchi, 3
  • Via di Ivo, 5b
  • Via Elia, 6b
  • 2 dita violenza, 7a

Secteur  « C, Megna da vent »

  • La sorida, 6a

ღ Carte IGN – Peut mettre un peu de temps suivant votre connexion

Déplacez-vous dans la carte en gardant la souris cliquée, vous pouvez aussi (dé)zoomer en utilisant le curseur de la carte. Lien permanent: www.geoportail.gouv.fr

Géoportail n’étant pas précis à l’étranger nous n’avons pas pu situer les falaises sur la carte. 

ღ Pour le Topo :

ツ PAPIER:

> « Sportclimbing in the Dolomites », GC-topo Dolomitesécrit par Matthias Senettin et Thomas Hofer, publié par Vertical-life. Ce topo est traduit en Allemand et en Anglais. Nous l’avons trouvé au Vieux Campeur. Des topos sont aussi en vente sur place dans les librairies, avec beaucoup de trad’.

Hébergements et ravitaillement – Aux alentours 

  • Vous trouverez toutes les bonnes informations sur le territoire, les hébergements et la restauration sur le site de visitdolomites.com
  • Concernant les bivouacs, nous avons utilisés Park4night chaque soir et ce fut parfait, nous n’avons payé qu’un seul parking en journée, celui du Col Passo, 5 euros pour laisser le camion toute la journée.
  • Si vous cherchez des topos ou des cartes de rando, une seule adresse à Cortina d’Ampezzo, la librairie Sovilla à l’adresse Piazza Silvestro Franceschi, 11, 32043 Cortina d’Ampezzo BL, Italie
  • Pour des idées de belles balades, nous avons visité le lac de Federa, le lac Di Cavia puis pour finir le dernier jour, la boucle de la guerre avec les galeries Lagazuoi et le chemin  Sentiero  dei Kaiserjäger. Cette dernière marque l’emplacement de la ligne de front entre les Italiens et les Autrichiens lors de la Première Guerre mondiale. Pendant plusieurs années, les troupes n’ont pas hésiter à creuser des kilomètres de galeries à l’intérieur de la montagne dans le but de se protéger et de dominer l’adversaire.

Nb: Si vous remarquez des évolutions par rapport à nos articles sur l’un des sites d’escalade, merci de nous en faire part, pour que nous puissions rectifier! 😉 Merci d’avance.

Un grand merci à Untra Veling et à Catherine L.
pour toutes vos infos données avant notre départ! ♥

Retrouvez notre Index des Couennes!

Bonne Grimpe ! 🙂

logo gratteron et chaussons

À propos des auteurs de G&C

Nous sommes Mélanie et Ivan, 2 passionnés d'escalade et de plantes médicinales, 2 amoureux de montagne et de nature! Depuis 2016, à travers Gratteron et Chaussons, nous vous faisons (re)découvrir les jolies falaises de France (et d'ailleurs!) et le savoir-faire des plantes médicinales pour les grimpeurs (mais pas que!). Ivan est grimpeur-photographe, cordiste et pompier volontaire, vous pouvez retrouver ses prestations ICI. Mélanie est conseillère en plantes médicinales & réflexologue plantaire, vous pouvez jeter un oeil à ses ateliers et séances ICI. Et si vous souhaitez nous donner un coup de pouce avec notre cagnotte collective participative, c'est PAR LA! Un grand merci! :) A bientôt!


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *