Petit Bonheur #14 J’ai retrouvé les valeurs de l’escalade à Orlu, par contre …

… j’y ai laissé mon mental! L’engagement est une source pleine d’enseignements…

« Là où il y a une volonté, il y a un chemin » disait Whymper… Cette phrase, je ne sais pas combien de fois j’ai pu me la répéter ce dimanche 23/06/2019. Et puis aussi « Tant qu’il y a des pieds, il y a de l’espoir! » Belle ambiance! Mais c’est aussi pour ça que je grimpe, ne penser qu’au mouvement suivant, puis au suivant …

Sur le site du CAFMA, topos de la Dents d’Orlu:
http://cafma.free.fr/Orlu/fr_orlu.htm

Avec un ami nous revenons de « Itinérance Orlusienne », une grande voie de 18 longueurs finissant sur l’arête Est puis au sommet de la Dent d’Orlu en Ariège (TD sup, 6b+, 6a obligatoire). Cette journée est le petit bonheur de cette semaine avec son lot d’aventures. Voici l’histoire!

GC-Itinérance Orlusienne - Orlu Ariège (4)
« Itinérance Orlusienne » – De la Dalle et quelques passages en surplombs – Photo by Joss Lamet

La veille de se retrouver en Ariège, avec Josselin, nous oublions nos questionnements de la vie de tous les jours pour les échanger contre des questionnements plus grimpesques: coinceurs, dégaines, cordes … qui prend les siens? Nous savons tous les deux que nous partons pour un long voyage en falaise. Je suis confiant sur les cotations que la voie propose et Josselin me fait confiance. Nous nous connaissons bien. 10 ans que l’on se croise en falaise, en ski, en randonnée. Son terrain de jeu: les courses d’arêtes, le terrain d’aventure, il est fort dans les manip’! Trouver un bon copain de cordée n’est pas chose facile.

ツ samedi 22 juin, 21h30

Retrouvailles avec Josselin, Cha’ et Guillaume. Bivouacs en camions sur le parking de la Dent d’Orlu, à la Poêle à frire (parking pour se rendre à la face Est).

ツ Dimanche 23 juin, 7h00

Départ pour la face Est! Environ 1h de marche d’approche depuis le parking.

ツ C’est parti!

8h, 1er rappel pour rejoindre le pied de la voie. Autant vous dire que l’approche donne le ton. Une descente de 15m bien dalleuse pour rejoindre le relais. 8h30 je pars dans la voie encore tout sourire!

GC-Itinérance Orlusienne - Orlu Ariège (2)
La descente pour aller chercher le 1er relais de rappel. Photo Josselin

Arrivé au 1er relais sans encombre, un bon échauffement, tant pour le corps que pour l’esprit. « Tu ne trouves pas que les points sont un petit peu espacés… » grande question qui nous a suivis le reste de la journée… Josselin part dans la longueur suivante, arrive au relais sans difficultés apparente, je le rejoins et il m’annonce qu’il ne fera plus rien en tête aujourd’hui. Sa décision ne me surprend pas, c’était convenu la veille. Savoir dire non ou ne pas présumer de ses forces est une des plus belles leçons de vie de l’être humain, surtout en montagne.

Les 10 longueurs suivantes s’enchaînent en prenant le temps, une cordée est derrière nous mais reste à distance. Certains passages sont bien mouillés mais ça passe quand même. Le 1er 6b passe au second essai (un bon pas de bloc) mais me fait perdre un bon coup de jus. Pause à la fin de la traversée herbeuse qui marque la moitié des longueurs. A ce moment là, je me sens encore confiant! Certes, je trouve qu’il y a un bon espacement entre les points (mais ça, c’est peut-être aussi mon manque d’expériences en grande voie) mais je fais tous les mouvements et je clippe les relais. 😉

GC-Itinérance Orlusienne - Orlu Ariège (6)
La suite des aventures, j’y crois encore. Photos Josselin
ツ coup de mou et entraide !

On repart et les 2 longueurs suivantes me mettent dans le rouge. Gros coup de fatigue, le moral a été laissé au relais précédent. Allé, ce n’est pas grave! Dans ma tête je me dis « c’est juste un coup de fatigue, tu as la marge, même en faisant des points de repos tu sors, quoi qu’il arrive, il ne reste que 4 longueurs à grimper ». Puis le 6a suivant est arrivé… Sous le relais, 2 points en dessous, impossible de continuer. 1 essai. 2 essais. 3 essais. 4 essais. « Redescends moi au relais stp, je suis épuisé… » Un regard, il me mouline et là je vois que la cordée suivante arrive à notre relais. Un jeune couple de Toulousains que je remercie encore aujourd’hui! Cécile et Benjamin.

A vouloir en faire trop, à présumer de mes compétences et de mes forces, j’ai pris un bon but. Là il ne nous restait plus qu’à poser des rappels. Mais l’univers de l’escalade, de la montagne c’est aussi ça: l’entraide.

Le hasard des choses a fait que ce jour là, ils étaient derrière nous. Ce jour là, je n’ai pas réussi à aller chercher le 12e relais. Et bien à 4, nous avons réalisé les 3 longueurs suivantes en faisant connaissance. Chacun leur tour, ils nous on permis d’avancer et à partir de la dernière longueur sous l’arête et jusqu’au sommet, nous avons retrouvé notre autonomie (Cécile et Benjamin restant juste devant nous). Moi je n’avais plus de mental, Josselin sur l’arête retrouva ses marques d’alpi et nous emmena jusqu’au sommet où l’on se retrouva tous les 4. Avec le sourire. 18h15.

GC-Itinérance Orlusienne - Orlu Ariège (7)
Les dernières longueurs en corde tendue sur l’arête. Photo Josselin
 ツ Aventure, confiance, respect et soutien !

Cette journée est un « Gros » petit bonheur. Certes, j’ai échoué dans la voie mais avec cette rencontre et cette entraide, ce fut un moyen d’apprendre et une motivation supplémentaire pour progresser encore plus. C’est ça l’escalade! La solidarité est l’un des fondamentaux de ce sport. L’aventure, la confiance, le respect et le soutien. 4 mots définissant parfaitement cette journée.

GC-Itinérance Orlusienne - Orlu Ariège (3)
De gauche à droite, Benjamin, Cécile et Josselin au sommet de la Dent d’Orlu

Pour finir ce post, je me permets de reprendre la phrase de Marc le Ménestrel : « Nous dépendons les uns des autres pour nous inspirer, conseiller, enseigner, guider, aider, assurer, nettoyer les voies, regarder, encourager et féliciter en tenant compte de nos limites, de nos capacités et de nos différences. Nous dépendons également de la plus grande honnêteté dans nos actions et dans la communication de nos réalisations: nous sommes responsables du maintien de l’intégrité de notre passion. Escalader, c’est aussi grimper avec un esprit d’équipe qui contribue à la performance, au plaisir et au sens de la vie ».

Merci à cette cordée de nous avoir tiré d’affaire, Merci à Josselin de m’avoir accompagné dans cette aventure!

A bientôt,

✽ Ivan ✽

logo gratteron et chaussons

À propos des auteurs de G&C

Nous sommes Mélanie et Ivan, 2 passionnés d'escalade et de plantes médicinales, 2 amoureux de montagne et de nature! Depuis 2016, à travers Gratteron et Chaussons, nous vous faisons (re)découvrir les jolies falaises de France (et d'ailleurs!) et le savoir-faire des plantes médicinales. Mélanie est conseillère en plantes médicinales & réflexologue plantaire, vous pouvez jeter un oeil à ses séances en Ariège PAR ICI. Ivan est grimpeur-skieur, photographe et cordiste, vous pouvez retrouver ses prestations photo PAR LA. A bientôt!


2 commentaires Ajoutez le vôtre

  1. Cécile KRINER dit :

    Coucou Ivan!! … Un copain a trouvé ton post et nous l’a transmis 😉 merci pour ce beau partage et ce si beau texte !! A cet été au Ruhle 😊 des bisettes toulousaines… 😂Cécile et Benjamin

    1. Ivan Olivier dit :

      Coucou les grimpeurs toulousains! Je lis votre commentaire juste avant de monter au refuge! c’est cool!!! Au plaisir de vous croiser là-haut!!! Merci encore!!!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *