Chronique Livre : Il était une fois l’Escalade

« Grimper les parois, faire corps avec la roche, défier les lois de la gravité et repousser ses limites. Depuis des siècles, des pionniers audacieux ont participé à la grande histoire de l’escalade. » Voici ce que vous allez retrouver dans le résumé au dos de la merveilleuse bande-dessinée  « Il était une fois l’Escalade » co-écrite et dessinée par Catherine Destivelle, David Chambre et Laurent Bidot, une coédition « Les éditions du Mont-Blanc » et « Les Arènes BD ».

Retranscrire l’ensemble de l’Histoire de l’Escalade de part le monde n’est pas une mince affaire. Il a fallu l’investissement de beaucoup de personnes pour rendre ce projet concret et le fruit de ce travail donne un magnifique ouvrage que l’on tient dans ses mains comme on tient les prises : avec joie et passion.    

« Il était une fois l’Escalade » est une bande-dessinée inspirante qui montre comment la passion, le courage et la résilience peuvent mener à la réalisation de rêves et de grandes premières, tout en offrant un regard intime sur la vie des pionniers et la carrière de certains grimpeurs et de certaines grimpeuses. Pour nous simples grimpeurs, remonter le temps d’aujourd’hui jusqu’à l’Homo Sapiens, nous permet de mieux comprendre pourquoi nous grimpons  et de visualiser l’engagement qu’ont pu avoir nos prédécesseurs. Observer chaque planche de cette BD c’est comme parcourir une voie à vue. 


SOMMAIRE: Auteurs et Intervenants : Qui sont-ils? – Pourquoi ce livre? | Ce qu’en dit l’éditeur: Présentation – Sommaire – Détails techniques | Notre avis chez G&C: Point de vue général – Pour qui? 


Retrouvez toutes nos chroniques livres:
www.gratteronetchaussons.fr – Sommaire des ouvrages des Grimpeurs-Cueilleurs

GC -Il était une fois l'escalade - Ivan Olivier Photographies© bande dessinée - France (3)

ღ Auteurs et intervenants de la BD « Il était une fois l’Escalade »

Qui sont-ils?

Catherine Destivelle : Grimpeuse et alpiniste française, elle multiplie les grandes ascensions dans les Alpes (et dans le monde). Elle devient à la fin des années 1980 une des meilleures grimpeuses mondiales. Les années 1990 marquent un virage vers l’alpinisme puisqu’elle participe à des expéditions en Himalaya et qu’elle est la première femme à gravir, en hiver et en solitaire, les trois grandes faces nord des Alpes (Eiger, Grandes Jorasses et Cervin). Aujourd’hui, elle est la directrice des Editions du Mont-Blanc et autrice de plusieurs ouvrages sur l’escalade et l’alpinisme.

Aujourd’hui Catherine Destivelle poursuit sa passion de l’escalade et la montagne en publiant des livres.

« Voilà déjà 6 ans que je dirige les Éditions du Mont-Blanc. Cette activité me passionne tout autant que l’escalade et la montagne. Comme je ne sais pas faire les choses à moitié, toute mon énergie et mon temps sont aujourd’hui dédiés aux livres. Partager ma passion m’a toujours plu, que ce soit au travers de films, conférences ou même de l’écriture. Publier des livres le permet aussi et d’une façon plus large, plus subtile. Ils permettent de toucher des lecteurs peu ou pas sensibles à la montagne. Leur faire découvrir cet univers est très gratifiant.

J’aime un texte lorsqu’il m’inspire, me nourrit. Les Éditions du Mont-Blanc s’attachent donc à publier des livres qu’un grimpeur ou un alpiniste curieux serait aussi content d’avoir dans sa bibliothèque. Il se trouve que ces récits, romans, ouvrages « Montagne-Culture » publiés aux Éditions du Mont-Blanc semblent plaire également aux vrais passionnés. J’en suis très heureuse, cela démontre qu’ils ne trahissent pas notre passion. » Catherine Destivelle

David Chambre : Principalement grimpeur mais aussi alpiniste, c’est l’historien de l’escalade par excellence. Après la découverte de l’escalade sur les rochers de Fontainebleau, il se lance dans les grands itinéraires alpins du Mont-Blanc (Pilier d’Angle, Pilier du Frêney, première en libre de la voie Bonatti au Grand Capucin) tout en poursuivant des études de géographie à la Sorbonne. Il fait ensuite partie des premiers grimpeurs professionnels durant les années 80 et se spécialise dans l’escalade libre (nombreux solos, ouvertures de voies de huitième degré) au sein de la Bande des Parisiens, tout en parcourant le monde. Depuis, établi en Provence pour se rapprocher des falaises, il partage sa passion en écrivant des nouvelles et des articles historiques dans la plupart des revues de montagne et d’escalade.

Laurent Bidot : Le dessinateur qui a su mettre en image les connaissances et la passion de David Chambre sur des pages blanches. Un trait de crayon qui fait voyager dans les grandes faces du monde et qui donne les mains moites quand on regarde les grimpeurs.

Clémence Jollois : Comment donner du volume et de la couleur à notre support de prédilection: le caillou ? La colorisation n’est pas une mince affaire. Calcaire, granit, schiste … elle a réussi à donner vie à toutes les falaises iconiques et à tous les instants historiques de l’histoire de l’escalade.

GC -Il était une fois l'escalade - Ivan Olivier Photographies© bande dessinée - France (2)

ツPourquoi ce livre?

«L’idée est de faire découvrir et de mettre le doigt sur ce qui anime un alpiniste ou un grimpeur. Il faut que ce soit bien raconté et que ça inspire». Catherine Destivelle

♧ Parole aux auteur(trice) / dessinateur / coloriste :

Nous leur avons posé la question « Pourquoi et comment ce livre? » et voilà leurs réponses!

« Voici donc quelques mots sur la genèse de notre BD:

Cette BD, qui est la première du genre sur l’histoire de l’escalade, est née d’une idée commune entre Catherine Destivelle et ses Editions du Mont-Blanc et Jean-Baptiste Bourrat, éditeur aux Arènes, un éditeur parisien notamment spécialisé sur la BD. Ils m’en ont confié l’écriture avant que Laurent Bidot, un dessinateur, non-grimpeur mais très expérimenté (plus de 30 BD au compteur), la mette en images puis enfin en couleurs grâce à Clémence Jollois. Une BD, c’est vraiment un travail d’équipe! Depuis quelques années, je collabore régulièrement avec Catherine (que je connais depuis les années 80) sur des ouvrages historiques sur l’escalade et l’alpinisme (le Groupe de Haute-Montagne, les Piolets d’Or). Nous nous sommes inspirés de la trame de mon ouvrage « Le 9e degré » mais en élargissant le propos de l’aube de l’humanité jusqu’aux JO de Paris à venir.
L’idée est bien sûr de mettre en avant les périodes, les pratiques et bien sûr les personnages les plus marquants sur tous les continents avec le maximum d’informations susceptibles d’intéresser tout amoureux de l’escalade. Mais tout en restant accessible à des néophytes ou à un public plus jeune, souvent moins intéressé par un livre « classique ». J’ai toujours considéré que l’escalade était un sport extraordinaire mais aussi une culture à elle seule et une manière de vivre et de découvrir le monde fantastique et c’est ce que nous avons essayé de rendre de la manière la plus divertissante possible! » – David Chambre
 406216003_350988094233862_5521051754444788431_n
« Il était une fois l’escalade s’est construit dans un premier temps autour de Catherine Destivelle. Catherine a sa propre maison d’édition Les Editions du Mont-Blanc depuis 10 ans. Elle avait dans l’idée de faire une BD sur le sujet. Le projet a pris forme en rencontrant Jean-Baptiste Bourrat éditeur aux Arènes. Ils ont construit le projet ensemble pendant 2 ou 3 ans avec l’auteur David Chambre avant de me contacter pour mettre en scène et en images le scénario. J’ai rencontré David pour échanger avec lui. Il m’a transmis les textes, le scénario ainsi qu’une imposante documentation.
Il faut savoir que de mon côté je ne pratiquais pas l’escalade à ce moment-là. J’ai pratiqué l’alpinisme sur sommets alpins accessibles comme le Mont-blanc (dont j’ai tiré une BD parue aux éditions Glénat en 2010) mais pas encore l’escalade. La documentation et les conseils de David m’ont donc été très utiles. J’ai commencé les crayonnés. Une fois validés par tous, j’ai réalisé l’encrage en cherchant à souligner les matières rocheuses spécifiques a chaque paroi ainsi que les perspectives. Puis j’ai transmis les planches en noir et blanc à Clémence Jollois pour la mise en couleur ». – Laurent Bidot
« La colorisation de cet album m’a occupé plusieurs mois, je recevais les chapitres encrés dès qu’ils étaient validés pour ne pas perdre de temps. Ensuite j’envoyais les planches colorisées à toute l’équipe pour recevoir les avis. Le préambule a donné lieu à un échange important, Jean-Baptiste Bourrat m’a orienté vers des couleurs unifiées qui donnent une cohérence esthétique à l’ensemble. Avec Laurent, nous sommes parvenus à trouver petit à petit une texture de roche qui convienne, il l’a créée à l’encre et je l’ajoutais sur les couleurs.
L’effet a été approuvé, cette texture est un beau lien entre le travail du dessin et celui de la couleur. D’ailleurs nous avons collaboré étroitement tout le long de l’album, afin que la couleur et le dessin s’inscrivent dans un ensemble artistique cohérent. Ce travail était riche, j’ai découvert l’immense variété des roches tant en couleurs qu’en textures ». – Clémence Jollois

⇈ Sommaire ⇈

ღ Il était une fois l’Escalade – Ce qu’en disent les Éditions du Mont-Blanc et Les Arènes BD

ツPrésentation par les Éditions du Mont-Blanc

« Les humains ont compris très tôt l’importance de l’escalade, mais ce n’est qu’au XIXe siècle que celle-ci devient une discipline à part entière. Un mode de vie, voire plus, une religion pour certains ! Catherine Destivelle et David Chambre ont participé à cette histoire. Ils sont réunis aujourd’hui pour nous conter les grandes péripéties qui ont marqué cette activité ludique et sportive. Des premières ascensions sur les massifs européens à l’escalade libre dans les Dolomites, en passant par le solo intégral d’El Capitan au Yosemite, à la maîtrise du bloc à Fontainebleau ou encore à l’utilisation du crash pad jusqu’en Finlande, ce sont 300 ans d’évolution de l’escalade que les deux auteurs racontent dans cette bande dessinée inédite mise en image avec précision par Laurent Bidot ».

Feuilleter le livre

https://www.calameo.com/

ツPrésentation par les Arènes BD

« Découvrez la première histoire de l’escalade en bande dessinée, une BD qui donne le vertige ! Grimper les parois, faire corps avec la roche, défier les lois de la gravité et repousser ses limites. Depuis des siècles, des pionniers audacieux ont participé a la grande histoire de l’escalade. Des rochers de la forêt de Fontainebleau aux blocs artificiels des Jeux Olympiques, en passant par les Dolomites, El Capitan, les falaises du Verdon et les parois de l’Eiger, ce livre raconte pour la première fois en BD la même passion brûlante: trouver à mains nues le chemin vers le sommet ».

⇈ Sommaire ⇈

ツSommaire – Il était une fois l’Escalade

Depuis la nuit des temps à aujourd’hui, l’Histoire de l’Escalade « enfin » mise en dessins :

  • Prologue – Homo sapiens, un grimpeur né
  • Chapitre 1 – Les nouveaux grimpeurs
  • Chapitre 2 – Aucune paroi n’est impossible
  • Chapitre 3 – Naissance d’un sport
  • Chapitre 4 – Le monde découvre l’escalade « à mains nues »
  • Chapitre 5 – Des murs à l’assaut des villes
  • Chapitre 6 – Une communauté mondiale
  • Chapitre 7 – De la Maison-Blanche à Hollywood
  • Epilogue – Une destinée Olympique
  • Annexes

Vous pouvez acheter ce livre directement sur le site des Editions du Mont-Blanc:
« Il était une fois l’Escalade »

410722970_363707762913137_4915263918623248651_n

⇈ Sommaire ⇈

♧ Détails techniques

  • Dimensions: 215×290
  • Packaging: Beau livre en couleurs et à la couverture rigide et rugueuse comme le caillou
  • Prix: 27€ le livre de 196 pages.
  • ISBN: 979-10-375-0971-0
  • Parution: 12 octobre 2023
 

⇈ Sommaire ⇈

 Il était une fois l’escalade: l’avis de GC

ツPoint de vue général

Dans les grandes lignes, nous connaissons l’histoire de l’Escalade. Dans notre bibliothèque trônent les ouvrages de David Chambre : « Le 8e degré, dix ans d’escalade libre en France » et « Le 9e degré: 150 ans d’escalade libre ».

Mais pour des néophytes il peut être délicat de comprendre d’où vient cette envie d’aller plus haut, de grimper plus dur ou de s’engager dans des voies jamais gravies. Cette bande dessinée est faite pour répondre à ces questions : d’où vient cette idée de grimper, pourquoi on grimpe et qu’est ce qui anime les grimpeurs de la nouvelle génération ?

Prenez le livre dans vos mains comme du rocher neuf, pas besoin de magnésie. La couverture est rugueuse comme du granit (ce qui lui confère un cachet magnifique). Une fois dans la lecture, non pas de la voie mais de la bande-dessinée, plus rien ne peut vous stopper. C’est comme s’élancer dans une longueur et savoir que l’on va l’enchaîner. On est pris dedans.  A la première ouverture c’est la qualité des dessins et les couleurs qui nous ont sautés aux yeux. Grands lecteurs de BD, les coups de crayons sont ceux que l’on aime (dans la même veine que Damour, Didier Convard, Rosinski), un mélange de réalisme dans certains détails avec des traits plus grossiers. Le tout laisse une belle place à l’imaginaire. Ce subtil mélange agrémenté d’une colorisation qui donne de la vie même aux blocs les plus solides donne un ensemble juste beau à contempler. 196 pages… On a du mal à visualiser le travail de dessin et de colorisation mais on imagine facilement la quantité de graphite, d’encre et d’aquarelle utilisés. 😉

Après avoir profité des dessins, il est temps de rentrer dans l’histoire de la BD mais surtout dans l’Histoire de l’Escalade (et c’est là que l’on observe attentivement tous les détails de chaque dessin). David Chambre nous a écrit ceci : « J’ai toujours considéré que l’escalade était un sport extraordinaire mais aussi une culture à elle seule et une manière de vivre et de découvrir le monde fantastique ». C’est exactement la bonne définition de cette BD. L’escalade pour vivre, culture puis mode de vie, devenant sport populaire puis Olympique. Même nous, grimpeurs, apprenons beaucoup de choses à la lecture des pages. Des évènements marquants, des personnages importants ou de simples anecdotes, votre esprit sera toujours accroché à la suite des pages, dans ce monde fantastique. Il faut observer le travail en amont : 1 siècle d’escalade à retranscrire…ça donne un ouvrage qui se lit d’une traite pour les grandes lignes et que l’on reprend un peu chaque jour pour regarder en détail. Si on s’intéresse un minimum il est facile d’avoir les grandes lignes mondiales. Là, entres nos mains il y a le parfait support pour raconter et visionner (grâce aux 30 QRcodes qui renvoient à des vidéos) l’Histoire de l’Escalade à travers la planète.

403394357_1612550759528916_1381607778386203723_n

⇈ Sommaire ⇈

ツPour qui?

Loin d’être réservée aux grimpeurs et montagnards, cette belle bande-dessinée est conçue de manière à faciliter la lecture et la compréhension des mots et termes utilisés (6 pages servent de glossaire !). Tous ceux, néophytes comme expérimentés, qui souhaitent en apprendre plus sur l’escalade, je les invite à ouvrir cette bande-dessinée. Entres touches d’humour et moments solennels, ce n’est ni bourratif ni imposant. C’est une planche, un pan d’histoire, on ne peut plus simple.

« Ça fait beaucoup de bien aux gens, c’est ludique. (…) On oublie le quotidien, ça vide la tête, c’est super agréable. Et c’est un sport qui fait bouger tout le corps. » Catherine Destivelle à propos de l’escalade mais cette phrase peut parfaitement coller à cette bande-dessinée : elle fait beaucoup de bien, elle est ludique, on oublie le quotidien lors de sa lecture et ça vide la tête. Sauf qu’on ne bouge pas mais une fois le livre refermé il n’y a qu’une seule envie, retourner en falaise et retoucher du caillou ! 

GC -Il était une fois l'escalade - Ivan Olivier Photographies© bande dessinée - France (4)

⇈ Sommaire ⇈


Bonne lecture!

Retrouvez toutes nos chroniques livres:
www.gratteronetchaussons.fr – Sommaire des ouvrages des Grimpeurs-Cueilleurs

logo gratteron et chaussons

Mélanie & Ivan, les auteurs de Gratteron et Chaussons

Des partages de grimpeurs-cueilleurs depuis 2016: 100% indépendant, 100% nature et 100% passion | Rockclimbing • Trail & Hike • Medicinal Plants • Lifestyle • Lovelife • Travel in van & Nature lovers • Mountain Explorers • Des hommes, 1 planète et tous ceux qui l'habitent. De la montagne, de l'outdoor, du bien-être au naturel, un peu d'humour et beaucoup de life! Nos prestations professionnelles en Ariège Pyrénées: * Avec Mélanie Dupuis, PhytoRéflexologue: Réflexologie plantaire, Massages bien-être et Ateliers-Coaching - * Avec Ivan Olivier, Photographe Cordiste et Educateur à l'environnement: Reportages photographiques (outdoor, storytelling, artisanat) * En duo: Sorties et Animations Nature.


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *