La falaise d’Orgon – Secteur Beauregard – Massif des Alpilles, Bouches du Rhône

Dominant la Vallée Heureuse et son lac, la falaise de la colline de Beauregard est un bon point de vue sur la Durance et le paysage des Alpilles. Pour l’anecdote, je ne pensais pas  écrire un article sur ce secteur. Pourquoi? Je ne sais pas vraiment, peut-être parce que c’est une falaise où l’on va régulièrement quand nous descendons chez mes parents. Mais voilà, un jour Mélanie m’a fait remarquer tous les petits joyaux de cette falaise. C’est un secteur accessible à tous, du grimpeur confirmé au débutant, y compris aux familles avec enfants. Toutes les voies sont protégées du vent, vous savez ce fameux Mistral et l’été, les voies sont à l’ombre. Pour une falaise des Alpilles, c’est le top! Ensuite c’est un caillou qui plait fortement à Mélanie et l’un des équipeurs n’est autre que Pierre Duret, un ami mais aussi le Président du CT FFME 84, qui a écrit un petit résumé sur l’historique de l’équipement.

Retrouvez notre Index des Falaises classées par régions


SOMMAIRE: Présentation, situation et promenade | Rocher et Escalade ExpositionNombre et longueur des voiesCotations | Quelques noms de voies réalisées | Accès, Approche, bivouac | Topos, Cartes de rando et infos supplémentaires


Vue du secteur d'escalade de Beauregard depuis la route de ND de Beauregard
Décembre 2020 – Vue des différents secteurs d’Orgon depuis la route de Notre Dame de Beauregard

ღ Présentation, situation et promenade

« Orgon ». Si ce nom vous parle, c’est normal, il s’agit d’une falaise historique ou plutôt vous connaissez un secteur historique d’Orgon: « Le canal »,  où se trouvaient et se trouvent toujours, les voies les plus dures des années 1990. Mais Orgon ne se limite pas à ce fameux dévers légendaire et à « Bronx ». D’autres secteurs sont tout aussi beaux, moins « travaillés » et accessibles au grimpeur lambda avec plus de 300 voies de tous niveaux! Mais avant de parler de la falaise, petit retour historique sur le Monastère de Notre Dame de Beauregard car le secteur présenté aujourd’hui porte le nom de ce le lieu : « Beauregard ».

L'Abbaye de Notre Dame de Beauregard
Décembre 2020 – L’Abbaye de Notre Dame de Beauregard

Cet ancien oppidum celto-ligure fut un centre religieux bien avant l’ère chrétienne. Les habitants honoraient des divinités gréco-romaines. En 1878, le chanoine Bonnard, curé doyen d’Orgon, fit édifier sur l’emplacement de l’ancien lieu de culte la chapelle actuelle. Elle abrita une statue en bois de la Vierge qui connut un sort miraculeux. Après avoir été précipitée par le Baron des Adrets le 8 septembre 1562 au bas de la falaise, elle resta intacte et seul l’auriculaire de l’enfant Jésus garda une trace de la chute. Un monument expiatoire, édifié dans les jardins, commémore ce miracle. D’autres miracles s’en suivirent. Les fidèles dédièrent des ex-voto et organisèrent de nombreux pèlerinages et processions par le chemin des Oratoires (celui qui mène à la falaise 😉 ). Cette statue se trouve désormais dans l’Eglise paroissiale. Le Monastère, qui remplaça l’ermitage séculaire, fut construit entre 1638 et 1660 et accueillit jusqu’en 1789 les Augustins Déchaussés.

Il ne faut pas hésiter à le visiter, avant ou après la séance de grimpe. Vous aurez un magnifique point de vue sur la plaine de la Durance.

GC - Orgon-Beauregard - Alpilles (11)
Décembre 2020 – Au pied du Monastère et du pin qui a vu beaucoup de personnes contempler ce paysage

⇈ Sommaire ⇈

Mais revenons à la falaise, voici un petit historique de l’équipement des falaises d’Orgon par Pierre Duret, équipeur et Président du CT FFME 84 :

« Les premières voies furent équipées par Serge Jaulin en 1984 sur les falaises du versant sud de « La vallée heureuse », Petit Cirque, Pointe Sikamolle, puis avec Pascal Etienne et Catherine Carré dans le secteur Grand Cirque. Une équipe de Parisiens en goguette mais Serge était déjà installé en Arles et commençait également le développement de Mouriès et Fontvieille. Les secteurs « Beauregard », côté village, furent équipés plus tard, à partir de 1987. Les contacts des premiers équipeurs avec la FSGT permirent l’organisation de stages « équipement » sur le site. L’existence du camping au cœur du site est un sacré atout pour les grimpeurs. Deux stages ont été organisés par la FSGT côté Pointe Sikamolle et Pointe de la Découverte, à vocation très pédagogique et « escalade pour tous », ce qui a toujours identifié l’équipement du site, avec la volonté de partager l’activité à tous les niveaux.

Un stage de la Fédération Sportive et Gymnique du Travail  (FSGT) se déroula en 1987 sur le versant nord du secteur Beauregard, Muraille des Djins pour l’ouverture d’un secteur d’initiation toujours apprécié. Les premières voies du côté soleil datent de 1987, en fin d’année 1987 j’ai commencé à équiper le Mur Notre Dame. Au printemps la FSGT est revenue avec ses troupes équiper quelques voies vers la Brèche et ce fameux « printemps 1988 » connut une activité débordante sur ce secteur avec un stage d’équipement organisé par le Comité Départemental FFME du Vaucluse durant lequel furent équipées la plupart des voies de ce fameux Mur du Six. Participation active des clubs « MJC Cavaillon » et « CAF Avignon ». Parallèlement, les premières voies de la grotte furent équipées au même moment par Serge Jaulin, qui  commençait à trainer sa perceuse vers le Canal ….

Les premiers topo - Coll Pierre Duret
Les premiers topo – Collection: Pierre Duret

En début d’année 90, le mur du Quatre était également équipé lors d’un autre stage « équipement FFME ». La FSGT repassa à l’automne compléter le secteur de voies d’initiation. Au début des années 90, le club de la MJC de Cavaillon et surtout Dominique Cafisso, continue à équiper des voies faciles dans les petites falaises des versants nord ouest et avec José nous équipons le nouveau secteur du « Fou d’Orgon ». Avec le dernier topo de notre association investi sur le site en 1995, la fréquentation de ces secteurs était à son apogée! Nous y avons équipé les dernières voies avec José, Luis et Stéphane Cervantès en 1995 ainsi que sur les autres secteurs du site.

Dès les années 2000 deux formations équipement furent organisées par le Comité Régional FFME pour faire de l’entretien sur ces secteurs très fréquentés. Le financement de ces équipements fut possible grâce aux bénéfices des ventes des topos de notre Association: le premier topo de Buoux, de Cavaillon et la première édition du topo d’Orgon en 1988. Tout ce travail était bénévole évidemment ! Depuis les années 2000, nous sommes plus tournés vers nos sites Vauclusiens, Venasque, Buoux, Saint Léger du Ventoux et les clubs des Alpilles sont plus présents. Le dernier topo actualisé date de 2010.

Souhaitons que le CT13FFME et la commune trouvent un modèle de gestion du site raisonnable et que les grimpeurs puissent continuer à fréquenter ces secteurs en étant respectueux du site et responsables de leur comportement avant, pendant et après l ‘escalade ! » Pierre Duret, Président du CTFFME 84.

Orgon garde une place de choix dans les sites les plus populaires de la région, même si des milliers de grimpeurs ont laissé des traces de leur passage. La variété des secteurs et la qualité des voies en font un site incontournable. 

Ce paradis des Alpilles a vécu un moment fort dans  la nuit du samedi 25 au dimanche 26 août 2012. Un feu d’une grande ampleur se déclarait sur le massif forestier entourant toutes les falaises, détruisant 484 ha de forêt. 9 ans après, on ne voit plus les stigmates. La FFME, aidée de grimpeurs locaux, a inspecté toutes les voies impactées par le feu et L’ONF a mené des travaux de restauration des milieux, arrivant  au constat suivant:

« L’ouverture du milieu » provoquée par le feu a permis à une nouvelle flore de se développer. Aujourd’hui, en bord de chemin, campanules, coronilles et lins de Narbonne apportent de la couleur à ce paysage autrefois forestier. On observe une bonne reprise des chênes verts et une régénération diffuse de peuplier blanc, essence « pionnière » qui s’installe après incendie. Les taillis de chênes verts, souvent très âgés voire sénescents sur le plateau d’Orgon, ont été rajeunis par le passage du feu. L’objectif de l’ONF est de favoriser ces peuplements.

Quant à la faune, perdrix rouges, passereaux et rongeurs ont également profité de « l’ouverture du milieu » pour s’installer. Les faucons sont également de retour. La chaîne alimentaire des grands rapaces se restaure. »

GC - Orgon-Beauregard - Alpilles (16)
Le « Mur du 6 » depuis la « Grotte Sud »

⇈ Sommaire ⇈

ღ Rocher et Escalade

Il y a une réelle patine dans certaines voies. Voilà ça c’est dit mais il ne faut pas en rester sur ce point car la technicité des voies, la verticalité, la gestuelle et la beauté du lieu compensent largement les « petites zipettes » que vous allez rencontrer! L’escalade à Orgon est atypique, variée et souvent déroutante de prime abord. Le secteur de Beauregard (secteur du 4, du 6 et du mur Notre-Dame) est une barre de calcaire gris, bien compacte et assez longue!   il y en a vraiment pour tous les niveaux. Du 4c au 7b+.

GC - Orgon-Beauregard - Alpilles (8)
Décembre 2020 – Secteur « Mur du 6 »

⇈ Sommaire ⇈

ツ EXPOSITION:

Orientation Sud-Est. L’été, la falaise passe à l’ombre en tout début d’après-midi. En hiver le soleil tape sur les voies toute la journée 🙂 Par temps de Mistral, la barre rocheuse protège très bien du vent et c’est un réel atout pour une falaise des Alpilles car c’est l’une des seules !

⇈ Sommaire ⇈

ツNOMBRE ET LONGUEURS DE VOIES

47 longueurs  en 2021 (en comptabilisant le mur du 4, le mur du 6 et le mur Notre-Dame). De 15 à 30m de haut. 12 dégaines suffisent. Les voies et les relais sont parfaitement bien équipés.

⇈ Sommaire ⇈

ツ COTATIONS:

Du 3a au 8a. La majorité des voies sont entre le 4, le 5 et le 6.

⇈ Sommaire ⇈

ღ Quelques noms de voies réalisées

  • Le grand chemin, 6a+
  • Séance nocturne, 6a+
  • Zé rien compris, 6a+
  • Cure de sommeil, 7a
Ivan dans "Cure de sommeil"
Ivan dans « Cure de sommeil »
  • Rêve de pierre, 7b
  • Autoproduction, 6c
  • Coproduction, 6b+
  • Zé Gavoita, 6b
  • Royal Zouc, 5c
  • Polémique, 6a+
  • Jardin sauvage, 5c
  • pour ne citer que celles que l’on  a faites récemment 😉 , depuis le temps que l’on vient grimper en ces lieux …

⇈ Sommaire ⇈

  ღ Accès et Approche

ツPOUR ACCÉDER AU PARKING :

Depuis le centre du village, suivre les panneaux « ND de Beauregard ou escalade ». La route monte, passe entre un cimetière et des tennis. Rester sur la gauche, le parking est sur la droite en contre bas, passé le 2ème cimetière.

Le Parking : En arrivant par la route vous ne pouvez pas le rater, il se situe sur votre droite juste avant le virage qui monte à l’Abbaye de Notre de Dame de Beauregard.

ツMARCHE D’APPROCHE :

Prendre la route qui remonte du parking en direction de l’église de Beauregard. La falaise se trouve sur votre droite après la barrière. 5 minutes de marche d’approche.

attentionEntre le 1er juin et le 30 septembre, l’accès aux massifs forestiers est réglementé par arrêté préfectoral et peut l’être également par arrêté municipal. Pour connaître le niveau de danger du jour, rendez-vous sur www.myprovence.fr

ツCARTE IGN – PEUT METTRE UN PEU DE TEMPS À APPARAÎTRE SELON VOTRE CONNEXION

Déplacez-vous sur la carte en gardant la souris cliquée, vous pouvez aussi (dé)zoomer en utilisant le curseur de la carte. Lien permanent: www.geoportail.gouv.fr

ツPOUR LE BIVOUAC EN CAMION

Les parents d’Ivan habitants prêt d’Avignon nous ne bivouaquons pas lors de nos visites des falaises du Sud 🙂 .

⇈ Sommaire ⇈

ღ Pour le Topo :

ツ PAPIER:

Alpilles« Escalade Les Alpilles – Aureille, Eyguières, Le Paradou, Mouriès, Orgon, Saint-Rémy, Tarascon ». Clubs Harmonie – Cimes – Roc’Alpilles, J. Goussin CD13-FFME 2010 en vente au Musée Urgonia au prix de 28€00.

ツNUMÉRIQUE:

Aucun à ce jour.

⇈ Sommaire ⇈

Hébergements et ravitaillement – Aux alentours 

♣ Pour toutes les infos de la ville d’Orgon: www.orgon.fr

♣ Les dernières infos du CT FFME 84

♣ Les dernières infos du Parc Naturel Régional des Alpilles

♣ Randonnée au départ du parking ou de la ville d’Orgon: Orgon, aux portes des Alpilles, Notre Dame de Beauregard (C’est notre prochain objectif trail dans le coin!)

 Nb: Nos articles ne sont pas exhaustifs et sont seulement une source d’informations. Veuillez respecter toutes les consignes de l’escalade, la randonnée et de la course en montagne liées à votre équipement, à vos capacités estimées et réelles, à votre sécurité et à celle des autres, à la météo, aux estives et aux troupeaux en montagne, à la flore et faune sauvages, aux changements de trajectoire selon les conditions du moment… Si vous remarquez des évolutions sur l’un de nos articles, merci de nous en faire part, pour que nous puissions rectifier! 😉 Merci d’avance.

Retrouvez notre Index des Falaises classées par régions

Bonne Grimpe ! 🙂

logo gratteron et chaussons

Mélanie & Ivan, les auteurs de Gratteron et Chaussons

Depuis 2016: 100% indépendant, 100% nature et 100% passion | Outdoor climbing • Trail • Medicinal Plants • Lifestyle • Lovelife • Travel in van & Nature lovers • Des partages de grimpeurs-cueilleurs! Des hommes, 1 planète et tous ceux qui l'habitent. De la montagne, de l'outdoor, du bien-être au naturel, un peu d'humour et beaucoup de life! Nos prestations professionnelles en Ariège Pyrénées: * Avec Mélanie Dupuis, PhytoRéflexologue: Réflexologie plantaire, Massages bien-être et Ateliers-Coaching - * Avec Ivan Olivier, Photographe: Reportages photographiques (outdoor, storytelling, artisanat)


4 commentaires Ajoutez le vôtre

  1. Robert MICHEL dit :

    Bonjour,
    Résident en région parisienne, j’ai grimpé plus de 40 ans à Orgon. C’est magnifique mais TRES PATINE !!!

    Bleausard

    1. Ivan Olivier dit :

      Bonsoir Robert,
      Effectivement les secteurs de Beauregard comportent quelques voies patinées, voire très patinées! Mais il reste des voies qui sont encore très agréables à grimper dans ces secteurs. Et bien sûr tous les autres secteurs d’Orgon sont moins fréquentés et là il y a des pépites! En tous cas vous avez bien raison, c’est magnifique comme endroit!

  2. David dit :

    Bonjour, bravo et merci pour ce report, j’ai grandi à côté et je me souviens ado aller voir les « fort » en collant flou à l’accent germanique faire les belles heures du secteur canal, les sortie scolaires à beauregard sous le chant des cigales… aujourd’hui expat dans les Pyrénées, il m’arrive d’y retourner en été…

    1. Ivan Olivier dit :

      Expat dans les Pyrénées?! Haha, nous aussi 😉 Merci pour ce commentaire bien positif! Effectivement Orgon a connu son heure de gloire avec ces « grands en collants fluo »! Mais Orgon reste un incontournable encore de nos jours! Bonne grimpe et au plaisir de ce croiser dans les Pyrénées ou pourquoi pas à Orgon!

Répondre à Robert MICHEL Annuler la réponse.

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *