La carte interactive des blocs d’escalade en Ariège

L’Ariège se démarque en France par son approche unique dans la gestion et la documentation des sites d’escalade. Depuis les premières voies équipées, plutôt que de se fier aux topos traditionnels sur papier, les falaises de l’Ariège sont accessibles gratuitement en ligne grâce à Gérard Pouliquen et au Club Alpin Français des Montagnards Ariégeois qui, depuis plus de 10 ans maintenant, finance un emploi pour la gestion et l’entretient des voies d’escalade. 

Aujourd’hui, Simon, un passionné d’escalade et d’ouverture de blocs, propose une idée similaire mais pour les blocs (une initiative qui manquait cruellement). Il met à disposition une carte en ligne qu’il fait évoluer à chaque nouvelle ouverture.

Retrouvez notre  Index des Blocs classés par régions


SOMMAIRE: Carte des blocs en Ariège et des alentours | Parking et bivouacNettoyage et entretient des blocs  


Avec Mélanie, nous nous sommes installés en Ariège pour ses magnifiques paysages de montagne et de plaine mais aussi pour sa richesse en sports de plein air. Et parmi celles-ci : le bloc. A ce jour il y a 2 sites phares : Laramade et Orlu. Beaucoup d’autres sites existent depuis longtemps mais ne sont pas ou peu fréquentés et finissent sous la mousse, dans l’oubli.

Simon à Laramade, 7b+/7c, août 2023

Simon, un bon bloqueur du coin s’est lancé dans l’idée de découvrir et de redécouvrir les blocs de notre beau département, et il y en a plein ! En plus de passer son temps à brosser, il a créé une carte Google interactive qui recense tous les secteurs et les blocs où il a trainé ses chaussons et ses pads. Vous trouverez la localisation des blocs, les passages dessinés, les cotations et les parkings.

En avant, les brosses ne sont pas loin – Orlu, 2016

Cependant, il convient de rappeler que la pratique du bloc nécessite également de respecter certaines règles élémentaires de bonne conduite afin de minimiser son impact environnemental. Dans cet article, en plus de vous diffuser la carte, nous allons donc aborder deux aspects clés de la pratique responsable du bloc en Ariège (et pas que !) : le stationnement et bivouac, ainsi que le nettoyage des blocs.

⇈ Sommaire ⇈

  ღ La carte des blocs en Ariège et alentours

ツGoogle Maps – Ariège et Alentours

Lien permanent: https://goo.gl/maps

Quelques mots de Simon :

« Qu’est ce qui m’a poussé à créer cette carte ? J’aime bien découvrir de nouveaux blocs mais aussi à en redécouvrir. Vu le boulot monstre que cela demande pour certains rochers c’est dommage qu’ils tombent dans l’oubli et sous la mousse. Donc les répertorier sur une carte permet qu’ils ne passent pas à la trappe. Quand je suis dans une autre région et qu’il y a des blocs j’aime avoir le topo, pour voir les possibilités mais surtout pour ne pas tourner en rond et perdre du temps à chercher. Et puis c’est cool de partager !

Comment j’arrive à trouver / dénicher les anciens et nouveaux blocs ? Avec mon chien ! Les balades avec lui m’aident beaucoup autour de chez moi. Ensuite je regarde beaucoup Google Maps et j’écoute les anciens : forestiers, paysans, grimpeurs. Ah oui, le plus important…avoir l’œil du lynx ! Prendre le temps de regarder autour de soi. Il y a aussi un côté très personnel, je n’aime pas trop le monde, genre 2/3 personnes pas plus pour grimper. Ça me pousse à rechercher des spots ailleurs, loin de la foule. La découverte d’une belle ligne c’est cool, c’est un peu une drogue maintenant.

Est-ce que je fais attention aux plantes et animaux lors de tes nettoyages ? Oui, étant forestier de formation je m’y connais un peu et fais attention à ce que j’enlève et à ce que je laisse sur le bloc ou à son pied, après il suffit d’être sensible à l’environnement, au vert qui nous entoure. Je n’ai jamais découvert une superbe ligne avec une plante ou un animal rare et protégé pour le moment ».

⇈ Sommaire ⇈

ღ Parkings, bivouac et bonnes attitudes

Pour les grimpeurs qui voyagent et dorment au pied des falaises ou des sites de blocs, il est essentiel de respecter certaines règles de bonne conduite pour minimiser leur impact sur l’environnement et garantir une cohabitation harmonieuse avec les riverains et les autres usagers de ces espaces naturels. Voici quelques règles que nous suivons pour ne pas déranger :

  1. On respecte la réglementation locale : Avant de stationner votre van près des falaises ou des sites de blocs, assurez-vous de connaître les règles et les restrictions en vigueur dans la région.
  2. Choisir des emplacements de stationnement appropriés : Optez pour des zones de stationnement désignées lorsque cela est possible. Si vous stationnez en dehors des aires désignées, assurez-vous de ne pas bloquer l’accès aux routes, aux sentiers ou aux zones réservées à d’autres usagers comme les habitants, les agriculteurs et les services de secours.
  3. Respecter la tranquillité des lieux : Évitez de faire du bruit excessif, surtout la nuit. Respectez la tranquillité des lieux en limitant les activités bruyantes et en évitant de perturber la faune locale et les habitants des villages voisins.
  4. Gérer les déchets de manière responsable : Ne laissez aucun déchet derrière vous. De notre côté nous avons plusieurs poubelles dans le van : l’une pour le compost, une autre pour le recyclable et une dernière pour les déchets non recyclés. Nous ramenons tout ça chez nous pour faire le tri.
  5. Utiliser les toilettes en place sur certains parkings comme à Laramade par exemple. Si il n’y en a pas, il faut penser à s’éloigner le plus possible et faire ses besoins dans un trou. Pour le papier, de notre côté, nous le ramenons dans notre poubelle compost. Rien de plus désagréable que de trouver un spot rempli de PQ. L’image des grimpeurs en prend sérieusement un coup sur certains coins (Albaracin par exemple !).
  6. Se renseigner sur les restrictions locales : Renseignez-vous sur les restrictions éventuelles concernant le feu de camp ou l’utilisation des barbecues (comme à Orlu). Respectez les règles en place pour éviter tout risque d’incendie et protéger l’environnement.
  7. Contribuer à la préservation des sites : ne pas faire trainer son pad (ce qui entraine une forte érosion) et brosser les prises pleines de magnésie avant de partir !
Ethan à la recherche de son bloc – Laramade, 2023

⇈ Sommaire ⇈

ღ Nettoyage et entretien des blocs

Depuis quelques temps en Ariège il y a une petite frénésie sur l’ouverture et la ré-ouverture de blocs. Il est important de garder à l’esprit que le nettoyage d’un bloc altère les écosystèmes locaux. Si le nettoyage n’est pas fait correctement il peut y avoir une disparition complète de la flore et de la faune sur un bloc. Même si on ne le soupçonne pas, un bloc offre une multitude de micro-habitats favorable au développement de la biodiversité. Le haut du bloc, les écailles et toutes les fractures sont des zones où les mousses, les lichens, les oiseaux et plein d’autres plantes et animaux peuvent s’installer ou utiliser régulièrement ces espaces.

Oxalys « petite Oseille » (oxalis acetosella) – Présente à Laramade

Si l’envie vous prend de nettoyer un bloc, voici une petite liste non exhaustive de conseils pour limiter l’impact :

  • Ne brosser que la partie du bloc qui est intéressante et laisser des couloirs de végétation aux autres endroits
  • N’ouvrir qu’un seul chemin pour l’accès au bloc
  • S’assurer que la végétation à enlever ne fait pas partie d’espèces protégées (mousses et lichens en font aussi partie !). Il existe de bonnes applications pour l’identification mais si le doute persiste il y a de très bons écologues à l’Association des Naturalistes d’Ariège 🙂
  • S’assurer qu’autour du bloc il n’y a pas de nid ou de terrier, ce qui pourrait pénaliser fortement la reproduction d’une espèce.
Marmotte (marmota) sous un joli bloc – Orlu, 2022
  • Les blocs sont toujours sur des propriétés privées, en premier lieu demander l’autorisation au propriétaire.

Grimpeur(ses) ayez toujours avec vous une petite trousse avec de quoi scier, brosser, nettoyer, remplacer un maillon ou resserrer une plaquette…Chez Gratteron et Chaussons nous nous sommes fait un kit qui nous accompagne partout, en falaise ou en bloc. L’entretien des sites est une affaire d’une petite poignée de personnes alors scier une racine qui gène, brosser un passage qui se recouvre, couper quelques branches…permet à chaque grimpeur d’être acteur et de s’impliquer pour la préservation de l’escalade en milieu naturel.

⇈ Sommaire ⇈

Hébergements, Infos et Ravitaillement aux alentours 

♣ https://www.ariegepyrenees.com Toutes les informations sur les hébergements en Ariège et tous les prestataires liés aux sports outdoor

♣ https://cafma.free.fr/ Le site du Club Alpin Français des Montagnards Ariégeois où les topos des voies sont en ligne

♣ https://ariegenature.fr Lien de l’étude très intéressante « Escalade et Biodiversité » réalisée en 2003 en partie par Julien Vergne de l’ANA-CEN

 Nb: Nos articles ne sont pas exhaustifs et sont seulement une source d’informations. Veuillez respecter toutes les consignes de l’escalade, la randonnée et de la course en montagne liées à votre équipement, à vos capacités estimées et réelles, à votre sécurité et à celle des autres, à la météo, aux estives et aux troupeaux en montagne, à la flore et faune sauvages, aux changements de trajectoire selon les conditions du moment… Si vous remarquez des évolutions sur l’un de nos articles, merci de nous en faire part, pour que nous puissions rectifier! 😉 Merci d’avance.

Retrouvez notre  Index des Blocs classés par régions

Bonne Grimpe ! 🙂

logo gratteron et chaussons
Mélanie & Ivan, les auteurs de Gratteron et Chaussons

Nos prestations professionnelles en Ariège Pyrénées depuis 2015: * Avec Mélanie Dupuis, L'Atelier de PhytoMassologie: Massages Physio, Réflexologie Métissée, Herboristerie Familiale • Experte en Fit & toning, Mental wellness et Slow aging - * Avec Ivan Olivier, Photographe Cordiste et Educateur à l'environnement: Reportages photographiques (tourisme, outdoor, storytelling, artisanat) * En duo: Sorties et Animations Nature en Ariège.


2 commentaires Ajoutez le votre

  1. Legrand dit :

    Bonjour,
    Je souhaiterai découvrir l’escalade en pleine nature sur une belle vue si possible. Je n’en ai jamais fait, je ne sais donc pas trop par quel type d’escalade commencer et où ? (Je viens de Toulouse). Je souhaiterai donc être conseillée !
    En vous remerciant

    1. Ivan Olivier dit :

      Bonjour Leslie, pour commencer l’escalade c’est bien de se diriger vers un club, une association type Club Alpin Français ou la Fédération Française de montagne et d’escalade ou encore un Bureau des Guides. Les encadrants, moniteurs ou guides te feront découvrir les bonnes falaises pour t’initier en toute sécurité. Bonne journée !

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *