Fabriquez votre gel d’Aloe Vera!

Le gel d’Aloe vera, vous connaissez? C’est un produit à la mode ces derniers temps… Normal, me direz-vous, au vu de toutes ses propriétés médicinales. Cerise sur le gâteau, nous pouvons l’utiliser aussi bien en interne qu’en externe… Dans cet article, nous vous dévoilons tous les services qu’il peut vous rendre, ainsi que la recette, ultra-simple, pour fabriquer votre propre gel d’aloe vera!

Pourquoi le faire vous-même?

C’est une recette qui demande très peu de temps et qui est très facile à réaliser. Vous serez ainsi sûr de sa qualité, de sa composition et pourrez même faire quelques économies, notamment s’il provient de votre propre plante! Tout bénéf’!

Clin d’oeil: Retrouvez l’aloe vera dans « Le guide visuel de la slow cosmétique« , que j’ai co-écris en 2015. Il fait partie des 10 ingrédients phares de la Slow Cosmétique. 😉

fabrication gel d'aloe vera - guide visuel slow cosmetique

Pour: interne et externe Texture: fluide, caractéristique Peau: toutes HE: non
Difficulté: * Préparation: 15min Conservation:  1 sem. à 1 mois si conservateur Ref: 2016-0801

ღ Ingrédients 

– 1 feuille d’aloe vera (Aloe barbadensis ou Aloe ferox) – en vente dans certains magasins bio ou à prélever sur votre propre plante 😉
– 0,6% conservateur Cosgard – % en fonction du poids du gel récolté

– Liste INCI:Aloe barbadensis leaf juice, Benzyl alcohol + Dehydroacetic acid + aqua

fabrication gel d'aloe vera - ivan olivier photographies

ღ Préparation et mise en oeuvre de la recette

Nettoyer et désinfecter le matériel, les ustensiles, le plan de travail et les mains.
Retirez les extrémités de la feuille.
2° Découpez-la ensuite en tronçons de 2cm.
3° Disposez ces tronçons sur du papier absorbant, faces fraîchement coupées sur le papier pour ôter le latex irritant qui s’écoule. Au bout de quelques minutes, retournez-les.
4° Retirez ensuite les bords (épines) puis épluchez la peau de chaque tronçon.
Prélevez la pulpe centrale (gel) et transvasez-la dans un bol en inox. (ou utilisez-la telle quelle!)
6° Pesez, à l’aide d’une balance de précision, le gel ainsi obtenu puis ajoutez le conservateur. Vous pouvez supprimer cette étape si vous comptez boire le jus formé par exemple. Il sera alors indispensable de le conserver au maximum 1 semaine au frigo.
7° Transvasez l’ensemble dans un pot en verre, mixez jusqu’à disparition des morceaux d’aloe vera. Cette étape fait un peu « bave d’escargot » mais cela s’atténue grandement par la suite lorsque le jus aura reposé 😉
Versez dans un flacon à l’aide d’un entonnoir.

>Astuce<
Si vous souhaitez la consistance d’un véritable gel, il vous faudra ajouter un peu de gomme xanthane à la préparation finale. 😉

ღ Comment l’utiliser ?

Le gel d’aloe vera est remarquablement réputé (traditionnellement et de façon scientifique) pour ses propriétés apaisantes, hydratantes, cicatrisantes, purifiantes, antiseptiques intestinales, anti-diabétiques et prébiotiques… Nous pouvons donc l’utiliser de multiples manières, à la fois en usage interne et externe.

Quelques constituants actifs pour les fins connaisseurs: mucilage, polysaccharides, acides aminés, saponines, lectines, vitamines, minéraux, enzymes, lignines…

Usages externes:
On pourra le recommander pur sur les coups de soleil, les brûlures (de tous types), les petites blessures ou incorporé dans une crème réparatrice et/ou hydratante (retrouvez par exemple notre crème réparatrice – spéciale coups de soleil). Il se montre également efficace sur le psoriasis (symptomatique) grâce à sa synergie de composants.
En tant que soin de beauté, il possède un bon effet tenseur, astringent et nutritif de la peau. Il peut atténuer les tâches brunes, il se révèle donc être un indispensable des « produits anti-âge »! Nous pouvons aussi l’utiliser pour son effet coiffant léger: il permet de lisser le cheveu, d’empêcher les frisottis et de redessiner les boucles.
Enfin, incorporé dans un dentifrice, il aurait des vertus pour diminuer la plaque dentaire.

♧ Facile! Vous pouvez réaliser très rapidement un « oléo-gel » dans le creux de votre main pour toute occasion: crème express visage, gel express anti-coups de soleil, lotion sans rinçage d’après-shampoing…. Une noisette de gel d’aloe vera + une noisette d’huile végétale adaptée à la situation, chauffez et frottez vos mains l’une contre l’autre puis appliquez !

Usages internes:
Excellent régénérateur des muqueuses digestives, le jus/gel d’aloe vera est idéal pour accélérer la guérison des ulcères ou encore pour diminuer les douleurs gastriques ( dues aux remontées acides de l’estomac).
Il joue aussi un rôle indirect dans la digestion et l’immunité car il a la faculté d’agir comme un prébiotique. Ces derniers servent de « nourriture » aux probiotiques, les « bonnes » bactéries qui constituent notre flore intestinale. Il possède également un effet hypolycémiant.
Pour la posologie, référez-vous aux ouvrages de santé ou auprès de votre médecin. Nous vous conseillons de le diluer dans une autre boisson car le gel d’aloe vera n’a pas très bon goût! 😉

>Interactions/contre-indications<
Fait-maison, il peut arriver que le gel contienne des traces de latex et qu’il ait un effet laxatif.
L’effet hypoglycémiant du gel d’aloès s’ajoute à celui du glyburide (Diabeta®), un médicament antidiabétique. Cet effet pourrait aussi s’ajouter à celui des médicaments dont l’action est hypoglycémiante.

>Rappels importants<
Si vous réalisez des recettes présentées sur ce site,nous déclinons toute responsabilité quant aux éventuelles allergies ou mauvaises manipulations. Veillez à prendre toutes les précautions d’usage. De plus, ce site ne possède pas de visée thérapeutique; il aide seulement au mieux-être, veuillez consulter un  professionnel de santé si vous avez le moindre doute. Il n’est pas dans l’intention du site Gratteron & Chaussons de poser des diagnostics, de remplacer une consultation ou de remplacer un médicament par une plante.

Bonne grimpe et bonne cueillette!

logo gratteron et chaussons

Principales sources: Le petit Larousse des plantes qui guérissent – François Couplan / Le grand guide de l’aromathérapie – AZ et A.Maillard / Le dictionnaire des plantes médicinales – M.Rombi D.Robert – Le guide visuel de la Slow Cosmétique – J.Kaibeck M.Dupuis / Passeport Santé / Aloe Magazine –

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *