La falaise de Saint-Jean de Buèges – Occitanie – Hérault

le

Imaginez un joli village médiéval blotti au creux d’une vallée verdoyante, plantée de vignobles et d’oliviers, la vallée de la Buèges. Songez à son château féodal montant fièrement la garde du haut de son piton rocheux. Nichez cette vision au pied des falaises majestueuses de rocs calcaires de la Seranne, une montagne à la beauté sauvage… C’est ce paysage de carte postale qui s’offre à vos yeux lorsque vous découvrez Saint-Jean-de-Buèges. Bonne balade, bonne grimpe et belle découverte!

France - falaise de St Jean de Buèges © Ivan Olivier Photographie (6)
Les contreforts du château et son village – Juin 2018

Ses ruelles étroites bordées de hautes maisons de pierres aux toits de tuiles ocres affirme la typicité de Saint-Jean-de-Buèges aux villages languedociens. Elles s’enroulent, montant vaillamment à l’assaut des remparts du « Tras Castel », le château de Baulx, aujourd’hui restauré. Sa lourde et imposante masse domine le village, attestant son rôle défensif au moyen-âge.

France - falaise de St Jean de Buèges © Ivan Olivier Photographie (5)
Ses ruelles étroites sous les platanes – Juin 2018

Juste derrière le village, situé à 250m d’altitude, se dresse le Roc de Tras Castel vous invitant à de belles envolées grimpesques sur un calcaire gris & doré par endroit et relativement compact!

France - falaise de St Jean de Buèges © Ivan Olivier Photographie (2)
Roc de Tras Castel depuis le château

ღ Présentation, situation et promenade

Le village, florissant à la fin du XIXème siècle, comptait près de 900 habitants. Il était même plus peuplé que l’actuel chef-lieu de canton de Saint-Martin de Londres. Ses principales ressources étaient la culture de l’olivier et de la vigne, la sériciculture (élevage des vers à soie) ainsi qu’en témoignent les anciennes magnaneries et filatures du village. La disparition progressive de l’industrie de la confection des bas de soie, l’épisode des grandes gelées de l’hiver 1956 et l’exode rural qui s’en est suivi, ont contribué au dépeuplement progressif de la commune.

Par la suite, les maisons du village alors en ruines, furent rénovées et la plupart devinrent des résidences secondaires, si bien qu’en été, l’ancienne densité de population est à nouveau atteinte.

Avec la ruine du château surplombant ses habitations, Saint Jean de Buèges incarne un charme médiéval. La vue depuis le château sur le village est classée. Aujourd’hui, le village vit du tourisme et des activités de pleine nature. Dès 1991, le château fut restauré et il est maintenant accessible en visite guidée. Chers grimpeurs-cueilleurs, prenez le temps d’aller voir les jardins restaurés par des bénévoles. Vous allez partager un moment botanique et médicinal fort instructif! 😉

France - falaise de St Jean de Buèges © Ivan Olivier Photographie (7)
Mélanie en pleine discussion avec Monique, une amatrice de plantes médicinales et l’une des bénévoles les plus engagées pour ce jardin! Juin 2018

Le village porte le nom de la rivière qui le traverse, la Buèges (Le nom Buèges vient du mot bolga devenu en français bauge qui signifiait terre inculte et plus tard gîte fangeux de certains animaux tel le sanglier,  par extension terre marécageuse). C’est une petite rivière qui prend sa source à partir d’une grande résurgence karstique. Sur le cours d’eau, on remarque des terrasses de tuf formées par le dépôt du calcaire dissous dans l’eau. Ici, les cascades ne nivellent pas la roche, mais cette dernière, au contraire, s’accroît continuellement avec les dépôts de calcaire.

France - falaise de St Jean de Buèges © Ivan Olivier Photographie (9)
Source de La Buèges, un peu plus en amont du village de Saint Jean de Buèges – Juin 2018

Saint-Jean-de-Buèges se distingue aujourd’hui par sa richesse spéléologique. La montagne de la Séranne est un terrain de jeu secret où s’ouvrent de très grandes salles et près de 7 kilomètres de galeries souterraines : parmi celles-ci, la grotte du Garel, avec ses 7 500 mètres de galeries topographiées, ses grandes salles (salle des « Niphargus », salle des « Pas Perdus ») et ses hautes cheminées remontantes (+300 m) tendant à rejoindre la grotte de l’Ours située plus haut dans le massif, la grotte exsurgence du Garrel est une des plus vastes du département de l’Hérault. Cette grotte, dont les galeries sont temporairement en partie immergées à l’occasion de fortes précipitations , alimente à l’étiage et en permanence la source du Garrel découverte par la section spéléologique en 1974.

Mais ce qui nous intéresse, amis grimpeurs, c’est le Roc de Tras Castel, ce grand rempart de calcaire gris et ocre qui se situe juste au dessus du village.

France - falaise de St Jean de Buèges © Ivan Olivier Photographie (8)
Le village, le château et le Roc! Juin 2018

ღ Rocher et Escalade

Depuis fort longtemps, la face Ouest du Roc de Tras Castel a attiré la convoitise des grimpeurs, la première ascension répertoriée de l’Éperon Central remontant à septembre 1959 par Denis Dainat et un ami Suisse. Pendant de nombreuses années, cette falaise resta le domaine réservé des « alpinistes » de la région qui vinrent y tracer quelques itinéraires, toujours ouverts du bas, bien sûr. Mais la falaise est restée vierge de tout équipement.

Secteurs Face Sud Gauche: Génération Galère et Tristes Tropiques – Juin 2018

C’est en 1989 que la municipalité de Saint-Jean-de-Buèges, sous la demande du maire J.Sicard, décide de s’ouvrir au tourisme sportif. Il va s’en suivre, jusqu’en 1995, un plan d’aménagement de l’espace naturel pour la randonnée et l’escalade qui va donner à ce site unique un caractère très personnel. De ce plan va naître une exploitation parfaite de l’espace escalade qui va occuper l’ensemble des faces du Roc de Tras Castel et de la petite falaise de la Calasse, en bordure de la Buèges. En charge du chantier d’équipement, le guide Christian Fontuge, qui équipa la majeure partie des voies actuelles.

France - falaise de St Jean de Buèges © Ivan Olivier Photographie (13)
Secteur Oh! Les beaux jours – Cherchez tous les grimpeurs! 🙂 Juin 2018

En 2015, le Comité Départemental FFME 34 réalise un remplacement total des relais et ouvre une trentaine de longueurs. Aujourd’hui la falaise compte 5 secteurs et plus de 80 longueurs.

Ce territoire est en zone Natura2000, la pratique de l’escalade n’est autorisée que dans les voies équipées!

Comme le dit si bien le topo « L’équipement d’origine propose une escalade parfois souvent aérée où la cotation est souvent obligatoire (…) l’escalade au Tras Castel nécessite un certain engagement, même dans les voies dites faciles ». Le rocher est excellent, des beaux murs calcaire gris et compact avec des strates inclinées, des gouttes d’eau, des bombés parfois et des fissures.

France - falaise de St Jean de Buèges © Ivan Olivier Photographie (14)
David sur la paroi et Denis à l’assurage dans « Harricana » 6b – merci à eux de nous avoir fait découvrir cette falaise! Juin 2018

attentionLe rocher peut vite se révéler médiocre si l’on sort des voies! Cette falaise garde un caractère « montagne » et attention au grimpeur qui ne garde pas sa vigilance jusqu’au relais 😉

Nous nous sommes concentrés sur la Face Sud qui compte 3 secteurs pour un total de 27 voies, de 20 à 40m de hauteur. Cette face est idéale les jours de Tramontane, par contre à éviter les jours de fortes chaleurs!

 SECTEUR Oh les beaux jours

Secteur pour s’échauffer, tâter le terrain et prendre l’ambiance de l’équipement 🙂 De magnifiques longueurs plutôt dalleuses de 35-40m dans un rocher compact. De 5a à 6c. Attention, pas de « pied de voies », vous assurez directement dur la paroi comme si vous étiez en grande voie. Un câble relie les différentes longueurs.

France - falaise de St Jean de Buèges © Ivan Olivier Photographie (11)
Mélanie dans « Terminus les étoiles » 5b – 30m – Juin 2018
 SECTEUR Tristes Tropiques

Sur ce secteur la caillou change de couleur et devient ocre. De grandes longueurs soutenues dans un caillou parfois péteux. De 5c à 6c et des envolées de 40m.

35086707_10216626721640086_8901981764398874624_n
Denis dans « Bleu mais pas saignant – 6b+ » – 40m – Juin 2018
ツ SECTEUR GÉNÉRATION GALÈRE

Le secteur de voies dures, dans un calcaire compact et un bon dévers. De 5b à 7b+ avec une majorité dans le 7 et des longueurs de 25 à 40m. 😉

France - falaise de St Jean de Buèges © Ivan Olivier Photographie (16)
Ivan dans « L’inrockuptible » 7b – 35m – Juin 2018
ツ EXPOSITION:

Sur le secteur « Face Sud », tout est dans le nom! 😉 Et généralement, avec peu d’ombre. Face idéale pour les belles journées d’hiver!

attentionDe la famille des Rutacées, de son nom latin Ruta Graveolens, la Rue Fétide est une plante semi-persistante et comme nous, cette plante affectionne les terrains calcaires ensoleillés 😉 Elle dégage une odeur forte aromatique et reconnaissable. La Rue est encore convoitée pour ses vertus médicinales, en homéopathie principalement (lire notre article sur GC!). Mais attention, car après contact avec la peau, elle engendre des photo-dermatites.

GC - Ruta sp - Rue officinale - Juin 2018 (7)

ツNOMBRE ET LONGUEURS DE VOIES

Sur le secteur « Face Sud »: 27 voies (juin 2018) avec une hauteur moyenne de 35m (et jusqu’à 40m).

ツ COTATIONS:

Secteur « Face Sud »: Du 5a au 7b, avec une majorité de 6a – 6b. Ici on s’engage dans les voies en ayant « la marge » sous peine de se retrouver souvent pendu dans le baudard après un gros bon vol!

ღ Quelques noms de voies réalisées

Secteur  « Oh les beaux jours » – Face Sud

  • Exception de nullité culturelle, 6c
  • Déroute à Beyrouth, 6b
  • Oh! les beaux jours, 6a
  • Terminus les étoiles, 5a
GC - saint jean de bueges - face sud - juin 2018
David dans « Harricana – 6b » – 40m – (à gauche d’ « Exception de nullité culturelle ») –  Juin 2018

Secteur « Génération galère » – Face Sud

  • L’inrockuptible, 7b
35132814_10216626720680062_5515634380623577088_n
Mélanie dans « L’inrockuptible – 7b » – 35m – Juin 2018

  ღ Accès et Approche

ツPOUR ACCÉDER AU PARKING :

Traversez tout le village de Saint-Jean de Buèges, à la sortie sur la droite, en face d’un bistrot vous avez le parking. (P1 sur le topo)

ツMARCHE D’APPROCHE pour le secteur Face sud :

Depuis le village, prenez le chemin qui monte au château à travers les ruelles et le long d’un sentier botanique. Vous passerez ensuite devant les jardins de médicinales.

De la tour, continuez tout droit vers la falaise, en suivant les balisages triangles jaunes. Au pied de la falaise, pour aller au secteur « Face Sud », vous longez en ascendance droite, direction les dalles. 20 minutes depuis le parking.

attentionNe pas emprunter les pierriers, ni pour la montée, ni pour la descente. Les pierriers regorgent d’espèces remarquables que l’on se doit de préserver 😉

ツCARTE IGN – PEUT METTRE UN PEU DE TEMPS À APPARAÎTRE SELON VOTRE CONNEXION

Déplacez-vous dans la carte en gardant la souris cliquée, vous pouvez aussi (dé)zoomer en utilisant le curseur de la carte. Lien permanent: www.geoportail.gouv.fr

ツPour le bivouac en camion

Nous nous sommes posés à quelques kilomètres du village, sur le parking aménagé de la balade pour la source de la Buèges, à Pégairolles de Buèges. (Coordonnées: 43°48’46.4″N 3°35’27.5″E) Un cadre très sympa et tranquille en soirée où personne n’est venu nous embêter… 😉

35236923_10216626723880142_4164192731612053504_n

ღ Pour le Topo :

ツ PAPIER:

GC- Topo St jean de buègesSaint-Jean de Buèges, Escalades – Inclus, le Moulin de Bertrant. Création CD FFME 34

Disponible, entre autres, au Yéti, à Montpellier.

ツNUMÉRIQUE:

Un « petit » topo de 2006 trouvé sur le web réalisé par Alain Carpentier : andre.berche.sudsportsnature.pagesperso

Hébergements et ravitaillement – Aux alentours 

♣ Pour toutes les informations pour la vie pratique : www.saintjeandebueges.fr

♣ Pour le restaurant engagé écologiquement (100% avec des énergies renouvelables), des bonnes pizzas, des glaces artisanales et dans un cadre privilégié, n’hésitez pas à aller faire un tour à Lou Régalido, dans le hameau de Méjanel, à coté du bivouac.  www.louregalido.com Vous pourrez y faire aussi votre balade digestive un peu plus haut dans le hameau… 😉

Nb: Si vous remarquez des évolutions par rapport à nos articles sur l’un des sites d’escalade, merci de nous en faire part, pour que nous puissions rectifier! 😉 Merci d’avance.

Retrouvez notre Index des Couennes!

Bonne Grimpe ! 🙂

logo gratteron et chaussons

À propos des auteurs de G&C

Nous sommes Mélanie et Ivan, 2 passionnés d'escalade et de plantes médicinales, 2 amoureux de montagne et de nature! Depuis 2016, à travers Gratteron et Chaussons, nous vous faisons (re)découvrir les jolies falaises de France (et d'ailleurs!) et le savoir-faire des plantes médicinales pour les grimpeurs (mais pas que!). Ivan est grimpeur-photographe, cordiste et pompier volontaire, vous pouvez retrouver ses prestations ICI. Mélanie est conseillère en plantes médicinales & réflexologue plantaire, vous pouvez jeter un oeil à ses ateliers et séances ICI. Et si vous souhaitez nous donner un coup de pouce avec notre cagnotte collective participative, c'est PAR LA! Un grand merci! :) A bientôt!


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *