Citation: Love and Climb !

Love and Live… 2 petits mots anglais où seule 1 lettre diffère… Aimez et Vivez… Finalement, vivre pleinement et en conscience, c’est aussi aimer. Et aimer ce que chaque instant présent nous apporte, c’est aussi vivre… Comme il l’est écrit dans notre « à propos », nous ne voyons pas l’escalade comme un simple sport. Nous ne considérons pas les plantes médicinales comme de simples outils de « soins ». Nous abordons l’escalade et les plantes médicinales dans leur ensemble, d’une façon holistique, se reliant à ce qui nous passionne : la Nature, la Vie et …. l’Amour!

❝ Climb what you love,
Love what you climb.❞ ❥ G&C

Une citation basée sur la célèbre « Do what you love. Love what you do » et revisitée à notre sauce de grimpeurs-cueilleurs ! 😉 Grimper est une chose mais choisir la voie qui nous plait puis apprécier le chemin pour arriver au relais (ou pas) en est une autre… Et ce, quelle que soit la fameuse cotation, en tête ou en moulinette…

love-toi-ivan-olivier-photographies
Petit souvenir toujours gravé dans la peau – Voie Poupie à Appy en Ariège – 2016

Avant de partir en falaise, nous choisissons toujours des coins qui pourraient nous plaire pour leur ambiance puis nous regardons des secteurs plus précis où la gamme de cotations est large. Lorsque nous arrivons sur le site, nous apprécions déjà la falaise dans son ensemble, sa majesté. Même la marche d’approche est source de curiosités! Au pied des voies, nous touchons le rocher, nous l’observons, nous regardons ce qui pourrait nous plaire puis seulement après, nous feuilletons de nouveau le topo du lieu pour vérifier les cotations, notamment pour moi, afin de ne pas m’envoyer au casse-pipe… et des projets plus durs pour Ivan… 😉

3 idées de Christophe Bichet recueillies dans son interview sur G&C:

  • Avant de grimper, la posture doit être la neutralité. Ni trop excité, ni trop mou, juste bien, heureux, point. Le buste droit, la respiration sereine.
  • Avant, pendant et après: Respirer Respirer Respirer !!!
  • Après une séance ou une voie, se poser juste une seule question : de quoi suis-je fier dans ce que j’ai fait aujourd’hui ?

Pour ma part, je sais apprécier chaque essai, chaque geste réussi, chaque sensation. Je remercie également le rocher lorsque j’arrive au relais -en tête ou en moulinette-, je contemple le paysage vu d’en haut, je me concentre sur mes gestes que j’apprécie quand ils sont fluides et efficaces, je me donne du courage quand mes jambes commencent à trembler et je me « pardonne » quand je vois que j’ai trop peur ou que je tire à la dégaine. Je ferai peut être mieux la prochaine fois! Il m’arrive également de ressentir de la frustration comme sur les falaises en Dordogne, où l’engagement est tel que je n’ai même pas fini un seul 5b en tête à Céou ou sur le roc Fayard, en mars 2017… Oui mais j’aurais essayé! Et cela, finalement, est sans doute le principal! Et puis, j’ai aimé les faire en moulinette par la suite sans me prendre (trop) la tête, leurs chemins étaient très beaux! 😉

Repartir avec de nouveaux apprentissages en tête, de nouveaux paysages et émotions qui font la richesse de notre pratique ! Voilà autant de petit moments de bonheur mis bout à bout sur la voie de la grimpe telle que que je la ressens.

Au delà des « fausses excuses », et si nous apprenions à profiter pleinement de l’instant présent? Voici quelques propos de Stéphanie Bodet repris d’une de nos interviews sur G&C : « […] Les grimpeurs ont souvent tendance à se justifier ou à se plaindre des conditions, du rocher, de leur compagnon d’assurage ou de leur forme du jour, et c’est logique car l’escalade est une activité très difficile, parfois ingrate. Il est très rare d’avoir des sensations parfaites où l’on vole de prise en prise jusqu’au relais. Mais c’est aussi cette complexité qui en font une activité à part, passionnante, absorbante, un peu comme un art martial où le mental et le physique sont réunis. Une méditation en action. […] Si l’on vit la grimpe au jour le jour, comme une expérience totale, qui met en jeu les sens et le mental, on peut grimper très longtemps et peu importe le niveau puisque la joie est là ! »

GC - citation Climb and love

Cette photographie a été prise à la falaise de Grézian, dans les Hautes-Pyrénées, en avril 2017. Mélanie se trouve dans la voie « Fée ce qu’il te plait » – 6a, à gauche de la voie « Suivez l’herbe » – 5c. Deux voies dont Mélanie a apprécié les noms pour leur symbolique et des voies qui lui plaisaient bien depuis le pied de la falaise. Ce sont 2 voies que Mélanie a enchainé en tête, ces 2 cotations étant son niveau max -en tête- depuis peu! La 5c fut « flashée à vue » et la 6a fut flashée avec un point de repos et de recherche de passage, avec finalement un mouvement différent que celui du flasheur et un réta au relais où il ne valait mieux pas tomber. Concentration pour ne pas céder à la peur… Heureuse la Mél’! 🙂

Et vous, comment aimez-vous votre escalade?
Quels sont vos petits moments de bonheur préférés sur la paroi?

Partagez votre expérience en commentaire sous cet article ou sur notre page facebook! 🙂

logo gratteron et chaussons

3 commentaires Ajoutez le vôtre

  1. olivier dit :

    magnifiques idées développées dans cet article. Au risque de me répéter, je le redis : qu’est ce que vous écrivez bien. Un régal à la lecture. Je vous en remercie

    1. Mélanie dit :

      Attends de voir la prochaine citation… 😉 Quand à la prochaine publication, elle parlera d’une plante très commune… aux propriétés médicinales et à la fois toxique!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *