Citation: Et si on se disait que… le changement, c’est maintenant?!

Il y’a l’effervescence du printemps et le silence des manteaux blancs. Il y’a la vie fabuleuse des animaux diurnes et celle plus mystérieuse des personnages nocturnes. Il y’a nos humeurs passagères et nos sinueux chemins de vie. Il y’a des racines en contact avec la terre et des branches en lien avec le ciel. Des verres à moitié pleins et d’autres à moitié vides. Des journées qu’on ne voit pas passer et d’autres qui n’en finissent jamais. Des jours en 7b et d’autres en 6b (vous pouvez adapter avec les cotations que vous voulez! 😉 ). Il y’a la montagne qui semble immobile et l’écoulement du torrent tumultueux qui la serpente sans cesse. La vie joue, frétille, pétille et ne s’arrête jamais. Elle se transforme sans cesse, rien n’est immuable.

❝ Il n’existe rien de constant si ce n’est le changement.❞
❥ Bouddha

Si nous observons bien, chaque seconde qui passe n’est pas la même que la précédente. Un caillou qui roule, un oiseau qui chante, un papillon qui virevolte, une personne rencontrée, un téléphone qui sonne. Même le train-train quotidien n’est pas si semblable qu’il n’y parait. Il suffit de l’observer, de se poser. Cela pourrait s’apparenter à de la méditation en pleine conscience. Tout change et c’est pour cela que vivre l’instant présent est si précieux et en même temps inestimable!

Qui peut dire comment, qui et où il sera précisément dans 2 jours, 1 mois, 1 an? Qui aurait pu prédire qu’en janvier 2015, j’allais faire un burn-out? Que j’allais changer de vie 6 mois plus tard grâce à une certaine rencontre au Mont Valier?  Que j’allais errer pendant plus d’un an en recherches médicales pour finalement diagnostiquer un lymphome de Hodgkin – cancer des ganglions en mai 2016 et que j’allais me mettre à l’escalade pour mes 30 ans? Tout peut arriver, la vie est un livre qui s’écrit page après page…

Lorsque j’étais concepteur-paysagiste, j’aimais beaucoup la « confrontation » entre les constructions humaines qui, une fois construites, sont vouées à se détruire peu à peu et le jardin, qui une fois planté se met alors à croître, grandir et prospérer. La nature reprend toujours ses droits mais elle nous montre surtout que rien n’est fixé/figé dans notre propre perception du temps.

ღ Et le lien avec l’escalade?! 🙂

Nous croyons les falaises puissantes, immobiles et inflexibles. Et pourtant, elles vivent aussi, à une échelle de temps plus large que la nôtre. Elles s’éboulent, se détachent en blocs, se polissent au fil des âges. Les « catastrophes » naturelles nous le rappellent… Le grimpeur outdoor se rend peut-être plus facilement compte que la falaise est vivante (voir notre 1er e-book). Elle est non seulement habitée par tout un ensemble de plantes et d’animaux qui se précisent sous les yeux des grimpeurs qui veulent bien les observer mais elle est aussi vivante par son rocher lui même: des prises qui cassent, d’autres qui se patinent, un gros « Caillou! » qui se détache…. Et puis, il y’a son environnement: les falaises abandonnées par les hommes se recouvrent de végétation, de mousse, de lichen, de terre…

Mais en escalade, il existe aussi une composante essentielle: l’homme. L’homme et son humeur changeante, sa forme fluctuante, sa motivation plus ou moins puissante, sa confiance en soi plus ou moins intacte, sa santé plus ou moins au top. Chacun le sait: chaque séance d’escalade est différente de la précédente mais aussi de la prochaine. Commencer au pied de la falaise, en étant tout simplement heureux, n’en vouloir ni trop, ni pas assez. Ressentir ses sensations à l’instant présent pour mieux écouter son corps et donner le meilleur de soi-même à un instant t. Tout changement, qu’il soit de nature physique ou émotionnel, exige une adaptation. Et qui dit adaptation, dit également évolution. Suivre sa propre voie de grimpeur. Nous ne prenons pas tous les mêmes prises de pieds et de mains: chacun s’adapte et chacun trace sa ligne. Finalement, n’est-ce pas comme cela que la vie joue depuis que la terre est née, voire même sans doute au-delà de ses confins étoilés?

Voici quelques propos de Christophe Bichet repris de notre interview sur G&C et illustrant bien cette citation: « Je me sens vibrant et vivant lorsque je grimpe. Tout est là, dans cette activité, toute la vie est là, c’est mon laboratoire grandeur nature d’exploration de tous les processus de transformation de la vie, du changement et de mon évolution.« 

GC - citation changement constant bouddha - Ivan Olivier Photographies

Cette photographie a été prise en 2015, en Espagne, au pied de la falaise mythique de Los Mallos de Riglos. Il n’existe pas encore d’article sur cette falaise sur Gratteron et chaussons, mais promis, nous y retournerons pour… changer cela! 😉

Alors, prêts à suivre le mouvement et les changements que la vie vous offre?!
Mais n’oubliez pas les principes de la Slow Life et de la Slow Grimpitude!
Partagez votre expérience en commentaire sous cet article ou sur notre page facebook! 🙂

logo gratteron et chaussons

2 commentaires Ajoutez le vôtre

  1. Olivier dit :

    Magnifique textequi nous fait réfléchir à notre vie …

    1. Mélanie dit :

      Et surtout à vivre le moment présent et à ne pas se stresser pour le passé ou le futur… 😉 bisous bisous <3

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *