Cueillette au pied des voies – Thym commun – Thymus vulgaris

Le thym est peut-être petit mais il est costaud! Et ce n’est sans doute pas pour rien qu’il pousse naturellement dans des endroits secs & arides, là où il va développer le plus d’arômes et de propriétés médicinales que nous mettrons à contribution. Et puis, le thym, il est facile à cultiver et ne demande pas beaucoup d’entretien! Sur un rebord de fenêtre, un balcon ou dans une rocaille, pourvu qu’il soit au soleil et dans un substrat drainant, vous pourrez profiter de ses bienfaits chez vous! Bon, et si décidément, vous n’avez pas la main verte, le thym se trouve facilement au pied des falaises du sud de la France, en herboristerie ou en magasin bio: en vrac, en sachet ou en flacon. Mais SVP, prenez-en un qui soit de qualité et qui ait du gout! 🙂 Et re-découvrez les bienfaits, des anecdotes et certaines utilisations du thym commun dans cet article!

ღ Un peu de botanique

Thymus_vulgaris_-_Köhler–s_Medizinal-Pflanzen-271
Thymus vulgaris – Köhler–s Medizinal-Pflanzen – 1897

Nom(s) commun(s): thym commun, thym vrai, thym des jardins, farigoule, barigoule
Nom latin: Thymus vulgaris
Famille: Lamiacées
Partie récoltée: extrémités des rameaux: fleurs et feuilles
Lieux: maquis, garrigue, rocailles, coteaux secs calcaires et ensoleillés
Brève description: Le thym commun est un sous-arbrisseau grisâtre, serré, aromatique (odeur reconnaissable lorsqu’on froisse les feuilles) et vivace, de 10 à 30 cm de haut. On le retrouve jusqu’à l’étage montagnard sur l’ensemble de la chaîne pyrénéenne. Ses branches sont lignifiées sur leur partie inférieure, plus souples et carrées à l’extrémité des rameaux. Relativement polymorphes, les feuilles sont petites, opposées, lancéolées, sessiles, persistantes et les fleurs, de couleur rose sont réunies en glomérules à l’extrémité des rameaux en mai-juin.

♧ Le thym est une plante bio-indicatrice des sols: il aime les sols secs, drainants et calcaires.

♧ Le thym est un bio-indicateur particulièrement sensible aux pollutions atmosphériques: après Tchernobyl et Fukushima, des substances radioactives avaient été relevées dans des thyms cultivés en France… (source)

Désolée pour la qualité des images, elles ont été prises avec un smartphone… 🙂

GC - thym - infusion (2)

ღ Principales propriétés médicinales

Pour la petite histoire, Thore, en 1803, se demandait à propos du thym « pourquoi les médecins négligent des plantes qu’ils ont toujours sous la main, pour en substituer d’autres dont la rareté fait souvent tout le mérite »…

ツAnti-infectieux majeur à tropisme général: antibactérien, antifongique, antiviral,  anti-parasitaire et immuno-stimulant. Il est également actif sur les infections urinaires.
ツ Antioxydant
ツ Anti-inflammatoire et antispasmodique des muscles lisses des voies digestives
ツ Il active les fonctions de désintoxication en favorisant la transpiration et la diurèse.
ツ C’est un stimulant digestif: il déclenche les sécrétions salivaires, gastriques et biliaires. Il est aussi carminatif, anti-gastritique et agit sur les candidoses intestinales.
ツ Il possède un fort tropisme pulmonaire: élimination pulmonaire des composés volatils et propriétés décongestionnantes & expectorantes (bronchites).
ツ C’est un tonique général et un tonicardiaque
ツ Il a également été utilisé comme emménagogue dans les règles insuffisantes et dans les rhumatismes

Quelques constituants actifs pour les fins connaisseurs: Nous retrouvons dans les parties aériennes du thym: des flavonoïdes, des acides-phénols (comme l’acide rosmarinique), des tanins, des résines, des glucosides… Les huiles essentielles comprennent des phénols (carvacrol et thymol), des monoterpènes et des sesquiterpènes…

ToxicitéVoir plus bas sur les usages et les précautions à prendre, notamment avec les huiles essentielles.

GC - thym - cueillette
On peut cueillir le thym toute l’année pour les besoins du moment. Mais la meilleure période reste tout de même lorsque le thym est en fleurs.

ღ Quelques usages et utilisations…. et pas que pour les grimpeurs !

ツ Infusions, décoctions

Jean Christophe Charrié, médecin généraliste et praticien de l’endobiogénie, préconise 1/2 càc de thym pour 150ml d’eau (soit 1 càc par tasse de 250ml), de préparer une infusion de 10 minutes et de boire 2 à 4 tasses par jour lors des premiers refroidissements, contre les infections urinaires, comme tonique intellectuel ou lors d’un repas un peu copieux… On va pouvoir aussi utiliser cette infusion pour des bains de bouche désinfectants, en lotion tonique du cuir chevelu, pour aseptiser des petites plaies, en bain fortifiant pour les convalescents…

Chez Gratteron et Chaussons, il y’a une infusion que nous apprécions beaucoup lors des refroidissements hivernaux ou lorsque nous sommes un peu dérangés au niveau intestinal: un peu de thym (ou de mélange d’Herbes de Provence) + un peu de cannelle et hop, voila une infusion idéale pour réchauffer l’organisme et contrer les premiers signes de gastro-entérite… 😉

GC - thym - infusion (1)

ツ compléments alimentaires: extraits standardisés, poudres….

Le thym existe sous forme de gélules, de suc, de sirop ou encore sous forme d’extrait de plante fraîche. Référez-vous à la posologie des différents fabricants pour leur utilisation. Ce ne sont pas forcément nos formes préférées chez Gratteron et Chaussons mais nous vous donnons notre propre recette de sirop de thym, à la propolis et au huiles essentielles (Environ 50 ml de sirop final):

GC - sirop de thym - vert citron 20131. Dans une casserole, mettez 600ml d’eau et faites une décoction avec la racine de réglisse pendant 10 minutes, couvercle fermé.
2. Eteignez le feu et rajoutez le thym, l’échinacée, l’anis et laissez infuser pendant 1 journée, couvercle fermé.
3. Filtrez finement l’infusion obtenue puis ajouter 500g de miel/sucre non raffiné.
4. Faites réduire sans couvercle pendant 1h30 à 2h, à frémissement mais sans bouillir.
5. Mettez en bouteille préalablement stérilisée dès que le sirop a refroidi. Ajoutez 5 gouttes d’huiles essentielles de citron et 5 gouttes de ravintsara ainsi que 10 gouttes d’extrait de propolis. Homogénéisez le tout.
6. Conserver au frais après ouverture. (environ 3 mois selon la fabrication)
7. 1 cuillère à soupe 3 à 4 fois par jour dès que les premiers signes de refroidissement approchent. (Ce sirop contient des huiles essentielles, prenez toutes les précautions habituelles à ces dernières). Ce sirop est tonique et immunostimulant, il apaise les petits maux de gorges et les débuts de rhume.

GC - sirop - miel - thym - pixabay
La forme de sirop est idéale pour les enfants par exemple. Attention pour les personnes diabétiques car riche en sucre!
ツalcoolature et teinture-mère

C’est la forme préférée de notre ami herbaliste Christophe Bernard. « J’en ai toujours à la maison et je l’utilise pendant tout l’hiver, une 20’aine de gouttes suffit si vous préparez votre teinture à partir de thym sauvage, c’est vraiment puissant. On peut en rajouter dans une infusion de feuilles d’eucalyptus, dans un sirop de marrube, etc. Plein de combinaisons possibles pour l’hiver. Et aussi dans la trousse d’urgence et dilué avec de l’eau comme antiseptique puissant.« 

Fabriquez votre alcoolature de thym: dans une petite cafetière à piston, mettez 40g de thym sec, ajoutez 200ml de rhum titré à environ 50° (500 ml de rhum pour 100 g de feuilles sèches). Pressez le piston pour que l’alcool recouvre toutes les plantes. Laissez macérer 15 jours à l’abri de la lumière, en secouant tous les jours. Pressez, filtrez, mettez en bouteille et étiquetez! Cet alcoolature est désinfectante en usage externe (diluée dans de l’eau pour les bains de bouche ou pour les petites plaies), immunostimulante légère et possède une action anti-infectieuse sur Helicobacter pylori (bactérie qui attaque la muqueuse gastrique).

GC - alcoolature thym -
Même si elles sont imprécises au niveau des principes actifs extraits, les alcoolatures restent efficaces et très faciles à réaliser à la maison!
ツhuile essentielle – usage externe & interne

La composition de l’huile essentielle de thym commun fluctue selon le terroir et donc le chémotype. Pour la seule région méridionale de France, 6 chémotypes différents ont été décrits: CT thymol, CT carvacrol, CT linalol, CT thujanol, CT geraniol et CT terpineol. Il va sans dire qu’ils ont alors tous des indications thérapeutiques différentes et donc des utilisations différentes…

Dans cet article, nous ne parlerons que des 4 chémotypes que nous utilisons le plus souvent chez Gratteron et Chaussons. Pour plus d’informations, référez-vous aux ouvrages aromathérapeutiques ou demandez conseil à votre pharmacien pour les posologies.

GC - thym sauvage - pixabay

  • CT thymol: C’est le chémotype le plus répandu. Il pousse sur les plateaux pierreux, de 300 à 500m d’altitude, ensoleillés et secs. Le thymol y est présent jusqu’à 50%. Il est surtout utilisé comme antibactérien à large spectre et comme antiparasitaire puissant: dermatoses et parasitoses cutanées, infections ORL, intestinales et urinaires…
  • CT carvacrol: il contient environ 50% de carvacrol et 11% de thymol. Il est notamment utilisé comme anti-infectieux et comme immuno-stimulant: idéal lorsqu’un rhume pointe le bout de son nez pour l’enrayer rapidement. Il en pousse de très bonne qualité sur le Mont Ventoux… 😉 (voir la photo ci-dessous) Chez Gratteron et Chaussons, nous utilisons le CT thymol et le CT carvacrol un peu de la même façon… Les 2 ne doivent pas être manipulés par les femmes enceintes ou allaitantes et par les enfants de moins de 7 ans.
  • CT linalol: il est plus « doux » que les 2 précédents, son utilisation est plus aisée et peut être faite sur les enfants à partir de 3 ans (pas chez la femme enceinte de moins de 3mois). Il pousse de 500 à 1300m d’altitude. Cette fois-ci, c’est le linalol que l’on retrouvera aux environs de 50%. Il est idéal pour les petits maux de gorge, les infections ORL & urinaires et pour la fatigue (quelques gouttes en massage le long de la colonne vertébrale et sur le plexus solaire)
  • CT thujanol: Pour nous, c’est un indispensable de la trousse à pharmacie! Mais il est un peu plus cher que ses collègues car plus rare et avec un rendement moins élevé… Pour 100 kg de fleurs, seulement 100 à 150 mL d’huile essentielles pourront être obtenus. Comme le thym à linalol, il peut-être utilisé chez les jeunes enfants (mais pas chez la femme enceinte de moins de 3 mois). Il est idéal pour la maladie de Raynaud (voir notre recette), en cas de frilosité, d’otite (application AUTOUR de l’oreille), d’épuisement physique et psychique, de mycose et de problème bucco-dentaire. C’est aussi un régénérant hépatique. Et surtout, chez Gratteron et Chaussons, nous le recommandons chaudement aux personnes sujettes à angine! C’est le meilleur! (par voie orale et localement, en cutané)

Il ne sera faite aucune utilisation prolongée des huiles essentielles de thym sans l’avis de votre médecin. Les huiles de Thym vulgaris CT carvacrol et thymol notamment peuvent être hépato-toxiques à cause de leurs phénols. Pas d’application pure de l’huile essentielle sur la peau à cause de la dermocausticité, ni d’inhalation chez les asthmatiques.

Selon Jean-Christophe Charrié: « Ingérés à la dose de 2g, l’HE est susceptible de provoquer une gastralgie accompagnée de nausées. Au-delà, surviennent migraines, étourdissements, convulsions, arrêt respiratoire ou cardiaque. […] Chez la souris, l’absorption durant 3 mois de fortes d’extraits des parties aériennes (0.900g par animal) induit une stéatose hépatique et peut conduire à la mort de l’animal […] »

GC - thym - huiles essentielles chémotypes
Lorsque vous demandez une HE de thym, faites toujours attention à son espèce et à son chémotype! Toutes ces huiles essentielles, bien que ce soit du « thym », n’ont pas du tout les mêmes indications et utilisations!
ツ usages culinaires

Il est souvent utilisé dans les cuisines méridionales mais pas que! On le retrouve souvent dans les « bouquets garnis » et bien entendu dans les célèbres « Herbes de Provence » ou encore dans les mélanges pour marinades. Les Herbes de Provence certifiées, sont un mélange de thym, romarin, sarriette et origan séchés et mélangés dans les proportions suivantes : 19 % de thym, 27 % de romarin, 27 % de sarriette, 27 % d’origan. (source CPPARM)

Le thym fait partie des condiments/épices très appréciés dans plusieurs pays avec par exemple le zaatar Libanais, le mélange cajun de Louisiane, le sel fou de l’Ile de Ré… A vous de varier les plaisirs des papilles tout en bénéficiant des propriétés du thym!

GC - herbes de provence - thym - pixabay
Le thym fait partie de ces plantes de Provence qui ont fait leurs preuves depuis très longtemps.
ツ usages vétérinaires

Les infusions de thym sont idéales pour laver les plaies, dans le cas de mycoses ou d’infections, diminuer les inflammations de certaines dermatites modérées. En alcoolature, le thym sera bénéfique dans les diarrhées de l’animal ainsi que dans les infections urinaires.
L’huile essentielle de thym à linalol, quant à elle, peut être utilisée en diffusion et en interne dans les affections respiratoire: elle diminue la toux et joue un rôle antiseptique. De même, elle peut être ajoutée aux emplâtres d’argile verte dans le traitement des articulations.

Pas d’usage prolongé et demandez toujours l’avis de votre vétérinaire aromathérapeute, les huiles essentielles ne sont pas adaptées à tous les animaux!

GC - thym - infusion (3)

ツ Jardin et ecologie

Au jardin, il est facile à cultiver pour profiter de ses bienfaits, certes moins puissants que le thym sauvage de garrigue. Alors pour profiter au maximum de ses arômes et de ses propriétés, on veillera à le placer en plein soleil, dans une terre bien drainante ou dans une rocaille où il ne faudra pas trop l’arroser.  Dans les régions à hivers très froids, il peut être judicieux de le pailler afin d’éviter qu’il ne gèle.

Il est également utile aux abeilles grâce à sa floraison et à la production de nectar relativement abondant courant mai pour nourrir les colonies à la sortie de l’hiver. Le pollen, quant à lui, est moins important.

GC - thym abeille - pixabay
Les abeilles doivent faire face à de plus en plus de « prédateurs » et problématiques… Favorisons leur travail et leur approvisionnement dans nos jardins!

 

attention– Toxicité –

– Contre-indications
Pas chez la femme enceinte ou allaitante, par principe de précaution, demandez l’avis de votre médecin. Prudence pour les personnes présentant de l’hypertension artérielle. Pas d’utilisation prolongée de l’huile essentielle, certaines, comme celles à carvacrol ou à thymol sont hépato-toxiques et peuvent avoir d’autres conséquences (lire le paragraphe sur l’huile essentielle de thym). Pas d’application pure de l’huile essentielle sur la peau à cause de la dermocausticité, ni d’inhalation chez les asthmatiques.

– Bonnes pratiques
(Re) Lire la FAQ sur les plantes médicinales.

– Rappels importants –
Les informations décrites plus haut sont mises à votre disposition à titre indicatif et informatif selon leurs propriétés traditionnellement reconnues. Elles sont la synthèse de lectures de différents ouvrages scientifiques ou traditionnels réputés ainsi que de différentes formations/expériences personnelles. Elles ne sauraient en aucun cas constituer une information médicale, ni même engager notre responsabilité. Les dosages, que ce soit en gélules, plantes simples, teintures mère, huiles, huiles essentielles… sont donnés à titre indicatif. Elles ne sauraient en aucun cas constituer une information médicale, ni même engager notre responsabilité. Ne cueillez jamais une plante sans être certains que c’est la bonne (les confusions de plantes peuvent être sources d’empoisonnements sévères) et respectez toujours une charte de bonne cueillette!
Si vous réalisez des cueillettes, recettes présentées sur ce blog, Gratteron et Chaussons décline toute responsabilité quant aux éventuelles allergies ou mauvaises manipulations. Veillez à prendre toutes les précautions d’usage. De plus, ce blog ne possède pas de visée thérapeutique; il aide seulement au mieux-être et à l’entretien de sa santé, veuillez consulter votre médecin, votre pharmacien ou autre professionnel de santé si vous avez le moindre doute. Il n’est pas dans l’intention du blog Gratteron et Chaussons de poser des diagnostics, de remplacer une consultation ou un traitement. Il décline toute responsabilité dans les cas d’auto-prescription sans l’autorisation préalable d’un professionnel de santé. Pour toute prescription médicale, avis et dosages, bienfaits et effets secondaires des plantes, veuillez consulter votre médecin ou pharmacien.

Bonne grimpe et bonne cueillette !logo gratteron et chaussons

Principales bibliographies: Formation herboristerie ELPM – Le petit larousse des plantes qui guérissent (éd. Larousse) – Le petit larousse des plantes médicinales (éd. Larousse) – Le dictionnaire des plantes médicinales (éd.Alpen) – Secrets des plantes (Michel Pierre) – Le livre des bonnes herbes (Pierre Lieutaghi) – Secrets d’une herboriste (Marie-Antoinette Mulot) – 250 remèdes naturels à faire soi-même (Dr Claudine Luu) – L’herboristerie (Patrice de Bonneval) – Le petit larousse des huiles essentielles (éd. Larousse) – Le grand guide de l’aromathérapie (Aude Maillard) – Le guide des huiles essentielles (éd. Terre vivante) – Traité approfondi de phyto-aromathérapie (éd. Grancher) – Plantes médicinale, phytothérapie clinique intégrative (éd. Lavoisier) – Site La Compagnie des Sens – Site Cheval-energy – Site Phytanimal – Site Véto-homéo-phyto – Site Abeille Sentinelle – Site Permaculture Design – Site Criirad

 

À propos des auteurs de G&C

Nous sommes Mélanie et Ivan, 2 passionnés d'escalade et de plantes médicinales, 2 amoureux de montagne et de nature! Depuis 2016, à travers Gratteron et Chaussons, nous vous faisons (re)découvrir les jolies falaises de France (et d'ailleurs!) et le savoir-faire des plantes médicinales pour les grimpeurs (mais pas que!). Ivan est grimpeur-photographe, cordiste et pompier volontaire, vous pouvez retrouver ses prestations ICI. Mélanie est conseillère en plantes médicinales & réflexologue plantaire, vous pouvez jeter un oeil à ses ateliers et séances ICI. Et si vous souhaitez nous donner un coup de pouce avec notre cagnotte collective participative, c'est PAR LA! Un grand merci! :) A bientôt!


2 commentaires Ajoutez le vôtre

  1. Daniel Lys dit :

    Même si je ne laisse que très rarement des commentaires, je dois dire que c’est un plaisir de lire ce blog ! Merci et bravo à toi Mélanie que je connais, et à ton cher Yvan que je ne connais pas mais qui doit avoir des qualités extraordinaires ! Continuez à grimper en haut des connaissances botaniques, et continuez à cueillir notre curiosité et en faire des salades de savoir et des tisanes de bien-être.
    Je parlerai de votre site dans une de mes prochaines émissions de radio.
    Bien à vous deux !

    1. Mélanie dit :

      Merci de ce très chouette commentaire Daniel!! Vraiment! Dommage qu’il n y’ait plus les reunions annuelles botanic mais tu le sais: si tu passes vers l’ariege, tu es le bienvenu! Et si un jour vous vous refaites un petit comité avec élodie et d’autres… tenez moi au courant, je serai vraiment ravie de vous revoir! en attendant, vive les réseaux sociaux!! hihi! où peut-on l’écouter ton émission de radio? sur internet? ps: e merci beaucoup pour ton avant dernière phrase!! je suis vraiment fan!!! des bises!!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *